06.19.88.28.80
schilickpourtous@gmail.com

Conseil municipal du 9 novembre 2021

Christian BALL au conseil du 9 novembre 2021

Conseil municipal du 9 novembre 2021

Point n°1 : Élection dun adjoint par Christian BALL

Madame la maire,

Tel un sélectionneur ou un entraineur vous choisirez votre équipe pour mener bien votre mission. Je n’ai pas forcément à me prononcer sur le choix d’un tel la place d’un autre. Par contre, dans votre choix, je ne comprends pas votre changement de stratégie. Vous étiez le chantre du non cumul, quitte à nous imposer une armée mexicaine de conseillers délégués.

Plusieurs questions se posent à moi :

Le poste de Président du Foyer Moderne étant bien plus chronophage que celui de la Mission locale, avez –vous revu votre position sur le non-cumul et êtes-vous désormais prête à prioriser l’efficacité au lieu du remerciement honorifique ?

Par ailleurs, si ça ne devait pas être le cas, Monsieur STEFFANUS démissionnera-t-il de son poste de président du Foyer Moderne, ce que je n’ai pas vu dans le point suivant ?

ABSTENTION

 

Point 2 : Mise jour des représentants de la ville auprès des organismes extérieurs

ABSTENTION

 

Point n°4 : Rapport dorientation budgétaire par Christian BALL

Madame la Maire, chers collègues,

Le débat d’orientation budgétaire devrait être un formidable instrument de démocratie financière. Le moment sacré pour la vie politique de la collectivité. C’était en tout cas l’esprit de la loi de 1992, et d’ailleurs la promesse de toutes ses réformes depuis.

L’article L.23.12-1 du code Général des Collectivités Territoriales prévoit un Débat d’orientation budgétaire mais à l’ordre du jour nous n’avons qu’un rapport d’orientation budgétaire. On pourrait dire que je joue sur les mots, que je pinaille sur la forme, mais parfois, justement, la forme c’est le fond qui remonte à la surface. Et la vérité, c’est ce que la discussion de ce soir n’a aucune réelle importance à vos yeux. Vos choix sont déjà faits. Les annonces que vous faites sont pratiquement des annonces budgétaires : il n’y aucune possibilité de modification ou d’amendement…

Mais cela ne change pas grand-chose d’année en année votre opposition a fait des propositions que vous n’avez jamais su écouter.

Mais bon, parlons de fond : je découvre deux annonces dramatiques sur lesquelles j’aimerais m’attarder. Et je mesure vraiment ce que je dis.

Page 16 sur 110 vous annoncez votre volonté d’augmenter le taux de la taxe foncière de 29.34 à 33.74 % soit 4.5 points de plus !

Un choix qui est tout sauf neutre et qui aurait franchement pu être discuté en un peu en amont. Parce que là, le message très clair que vous envoyez aux propriétaires actuels et ceux à venir : Vous n’en voulez pas !

C’est quand même près de 10 000 foyers qui vont être touchés par cette augmentation. Elle est profondément injuste parce qu’elle fait peser sur les propriétaires, la gestion immaîtrisée de vos dépenses depuis près de 4 ans. Je sais depuis longtemps que, dans votre logiciel, les propriétaires sont vus comme des privilégiés. Les Schilikois l’apprennent à leur tour et je dirai leur dépend !

Vous faites le choix des logements sociaux, nous l’avons bien compris. Schiltigheim compte près de 40 % de logements sociaux.

Je rappelle que la loi SRU impose entre 20 et 25 % de logements sociaux selon la taille de la commune. Je vous signale que dans le Parisien du 25 octobre dernier nous apprenons que le gouvernement ambitionne d’encadrer la construction de ce type de logements.

A l’avenir, l’Etat prévoit de donner son accord avant ces logements voient le jour, afin que les villes ne puissent plus dépasser un nombre indécent de HLM et permettre une réelle mixité sociale.

Je veux vraiment le répéter parce que c’est important : la présence d’habitat social est évidemment capitale dans une ville digne de ce nom, mais je crois aussi en l’émancipation de l’individu. Quelqu’un qui a travaillé toute sa vie devrait pouvoir posséder son logement. C’est ce que souhaitent beaucoup de locataires. D’ailleurs l’analyste IFOP Jérôme FOURQUET nous apprend dans son livre « l’Archipel français. » que ¾ des français aspirent à devenir propriétaire.

Je ne comprends pas que vous déclariez la guerre aux propriétaires.

Ma seconde remarque sera d’ordre budgétaire, et elle fait tout à fait le lien avec ce que je viens de dire : vos orientations sont à l’opposé de la baisse nécessaire des dépenses de fonctionnement qu’attendent nos habitants.

Tout le contraire, vous dépensez plus et vous ponctionnez plus ! Et pour quoi ? Je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais depuis notre départ en 2018, les dépenses de fonctionnement ont explosé ! Selon les annonces et le graphisme « effet ciseaux » qui nous est présenté, on peut s’attendre à plus de 32 ml de dépenses réelles de fonctionnement en 2022.

Ça veut quand même dire de plus de 15% d’augmentation en 4 ans ! …

Toujours selon ces prévisions page 20/110 les charges du personnel net entre 2018 et 2022 auront augmenté de 13 %.

Vous ne pourrez pas vous cacher derrière l’augmentation qui serait due à la revalorisation des salaires, et à la légalisation des 35H. Parce que de 2018 à ce jour, ça n’a pas été le cas.

Je vous donne une piste assez simple : vous pourriez, au hasard, arrêter de créer soit des services supplémentaires avec une valeur ajoutée très limitée, ou carrément des services qui ne sont pas du ressort communal.

Vous pensez couvrir ces dépenses supplémentaires pour éviter l’effet de ciseaux, soit par des rentrées aussi minimes qu’aléatoires (comme l’extension du stationnement payant par exemple), soit par de l’augmentation d’impôts.

En conclusion de ce rapport budgétaire, les Schilikois ont pris note de votre nouvelle sentence : « A Schiltigheim, c’est le quoiqu’’il en coûte, tant ce se sont les propriétaires qui payent ! »

 

Point n° 6 Cession de lensemble immobilier 19 rue St Junien par Christian BALL

Madame la maire,

La ville n’a pas vocation à être gestionnaire de biens ou bailleur social, elle a le Foyer Moderne pour ça. Les risques de squat, les frais annexes et les coûts d’assurance dus à l’inoccupation sont autant de marqueurs qui peuvent valider un tel choix.

Mais ça ne m’empêche pas d’avoir plusieurs questions sur cette vente ?

Le prix de vente, jugé selon une estimation domaniale en site industriel et non en habitation, fait que le prix est largement sous-estimé. Je ne suis pas certain qu’il fallait nécessairement baisser encore davantage ce prix. Le Foyer Moderne n’a plus les soucis financiers connus en 2013 et il tirera bénéfice des logements gérés. Pour ma part ce geste était inutile.

Je vous ai clairement exprimé ma position sur les logements sociaux, mais le manque dans notre ville  de F4 et F5 est réel. L’urbanisation à outrance que connait notre ville depuis 10 ans, n’apporte que de toutes petites surfaces à prix indécent.

C’est aussi le rôle politique, par le biais de notre bras armé dans ce domaine, le Foyer Moderne de compenser ce retard.

Par contre, à l’ouest, il manque aussi cruellement de commerces et de services.

Avez-vous pensé à demander au Président du Foyer Moderne :

  • Un rez-de-chaussée pouvant inclure, l’un ou l’autre commerce, service, ou une marie de quartier par exemple ?
  • Pourrait-on également envisager dans ce programme de l’accession à la propriété ?

POUR

 

Point n°7 : Cession de la Maison d’Habitation 17 rue principale par Christian BALL

L’ancien presbytère protestant nécessite beaucoup de travaux.

Là aussi, la ville n’a pas vocation à conserver ce bâtiment en l’état.

Par contre, je serai plus nuancé concernant son avenir. Et cela pour deux raison :

  • Le cahier de charges présenter est pour le moins succinct
  • De plus, il est à un emplacement stratégique. Il est à côté du SCILT, aux abords des commerces des rues principale, pompiers, ADELSHOFFEN.

Cette demeure qui comporte deux grands plateaux auraient pu donner 2 grand logement. Cet ensemble aurait pu également être acquis par le Foyer Moderne. Nous aurions moins de crainte qu’en à son avenir.

ABSTENTION

L’équipe de Schilick pour tous

#schilickpourtous #Alsace #strasbourg #schiltigheim #circo6703

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *