06.19.88.28.80
schilickpourtous@gmail.com

Conseil Eurométropole du 15 octobre 2021

Intervention de Christian BALL sur le point 1: Déploiement d’une Zone à faibles émissions mobilité sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg à partir du 1er janvier 2022

Résumé de la vidéo :

Madame la Présidente,

J’ai écouté avec attention les interventions de mes différents collègues.

Nous sommes tous conscients que la mise en place de la Zone à faibles émissions sur l’Eurométropole de Strasbourg est inévitable et qu’elle est un enjeu majeur en matière de santé publique.  Mais on ne peut pas faire n’importe quoi !

En interdisant progressivement la circulation des véhicules polluants sur l’ensemble de son territoire entre 2023 et 2028, c’est toute une partie de la population de l’EMS qui voit sa situation financière être mise en difficulté.

Nous avons le devoir d’y penser et de les accompagner dans ce changement.

Vous nous parlez d’aides, mais vous n’êtes pas sérieux (sérieuse ?).

Un simple exemple :

Nous avons 50 millions d’euros d’aides prévus en 2026, soit après l’interdiction des crit’air 5, crit’air 4 et crit’air 3.

 Au total, on a 170 000 véhicules concernés par la ZFE. 

Et donc 50 millions divisé par 170 000 = 294. –> Pour aider tout le monde, cela correspondrait à une aide de 294 euros par véhicule… !

Il est temps de comprendre que remplacer un véhicule n’est pas à la hauteur de tous ! Imposer la ZFE est une chose, permettre aux ménages de s’adapter en est une autre. La différence ? La réalité de terrain.

Et puis, il y a votre volonté d’aller contre les maires, notamment contre ceux qui ont une le courage de vous dire NON !

Il y a votre volonté d’aller au-delà de la loi ! Quoiqu’il en coûte aux habitants de notre métropole !

Madame la présidente, pour une vingtaine de communes sur 33 !

Avec vous, ce sera la double peine !

Pour cette vingtaine de communes, non seulement, leurs habitants n’ont pas voté pour vous, mais ils se font opposer des contraintes allant contre leur avis et la volonté de leur maire.

À partir de janvier 2028, ils seront les otages de vos petits accords entre amis !

Nous ne sommes pas dupes ! Car en réalité, ce 2ème arrêté a uniquement pour but de forcer la main aux autres communes. 

 Je vais prendre un exemple, la ville de Lingolsheim, qui est comme chacun sait entre Strasbourg et Holtzheim, Lingolsheim se retrouve entre deux territoires interdits de crit’air 2 alors que sur son territoire il sera autorisé !

Mesdames, de Holtzheim, Ostwald, Schiltigheim et Strasbourg. Votre manipulation est un total dévoiement de l’esprit communautaire.

Heureusement pour l’Eurométropole de Strasbourg, , Mesdames, il y a fort à parier qu’en 2028 vous ne serez plus là pour décider !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *