06.19.88.28.80
schilickpourtous@gmail.com

Conseil municipal du 14 septembre 2021

Conseil municipal débat sur le tram

Point 1 – Débat sur le tram par Christian BALL

Chers collègues,

Une nouvelle fois nous allons évoquer le TRAM, et non la multi modalité bien plus importante sur un tel bassin de vie.

En introduction, je souhaite préciser 2 points :

  • Je n’interviendrai pas sur le choix des tracés Strasbourg, qui n’est pas déterminant pour les Schilikois dans cette consultation.
  • Et je souhaite vous rappeler que je n’ai jamais été contre le TRAM en tant que solution de transport en commun. Pour ceux qui siège à l’Eurométropole, ces paroles peuvent être des redites, mais il est nécessaire de le préciser. J’ai d’ailleurs plusieurs fois voté pour le tram de Wolfisheim car il s’inscrit dans une certaine logique.

Je ne suis pas contre le TRAM, mais à Schiltigheim, dans les propositions faites, je ne pense que cela soit la solution. D’ailleurs le 7 mai dernier, à l’EMS, j’avais émis le souhait d’une variante 4, d’une étude sur les moyens alternatifs qui seront probablement moins couteux et plus adapté quant aux besoins de nos concitoyens, comme le BHNS électrique. Nous avons notamment, je vous le rappelle, proposé conjointement, il y a un an, une motion sur le train. Ce sont de belles revendications, mais rien ne bouge !

J’ai lu avec attention les différentes propositions dans votre consultation citoyenne et j’ai cherché en vain, des solutions alternatives, comme proposées par deux maires du Nord de l’Eurométropole dans les DNA du 1er avril avec la mise en place de bus et de train.

Rien !

Vous demandez de choisir entre le tram et le tram !

Entre entêtement et dogmatisme, vous perdez le sens des réalités. Quand on regarde l’ensemble de vos propositions, les tracés sont aussi excentriques que farfelus.

Dans les variantes N2 et N3, plus précisément, celles qui intègrent un tronçon de la route de Bischwiller à Schiltigheim. Ce tronçon n’est pas en mesure d’accueillir un tram pour deux raisons : son espacement et sa fragilité.

  • Pour son espacement, il est trop faible pour qu’un tram puisse passer sans condamner définitivement la route aux autres usagers, à moins de pousser les murs des bâtiments de chaque côté.
  • Sa fragilité. Pour rappel, plusieurs affaissements ont eu lieu ces dernières années sur cette route. Dois-je simplement vous rappelez le trou sur la place de l’Hôtel de ville à quelques jours de la fête de la bière 2019 !

Quant à la variante N1, celle préférée par la Maire de Schiltigheim, celle de la route du Général de Gaulle. Nous avons à plusieurs occasions pu vous démontrer qu’elle est irréaliste et irréalisable.

  • Le tram est irréaliste. Le tracé proposé actuellement est aussi irréaliste que farfelus. Ils ne tiennent pas compte des contraintes géographiques et techniques. Là aussi, Schiltigheim est parcourue de galeries souterraines ce qui suppose qu’il faudra les combler pour éviter les effondrements de terrain.Un tram irréaliste mais aussi …
  • Le tram est irréalisable. Le coût des différents tracés est exorbitant pour nos concitoyens. Il avoisine 100 millions d’euros au bas mot pour 2,5 km allant de la place de Haguenau au quartier des Écrivains. Cette somme pourrait être affectée à une solution de transport en commun moins coûteuse. Comme dans les autres versions, nous ne pouvons pas pousser les murs des bâtiments. A moins que vous souhaitiez, mais il faut nous le dire, y interdire la voiture …

Le point commun de ces 3 variantes c’est l’obstination du TRAM à tout prix ! Quitte à prendre messieurs MULLER, KLEIN-MOSSER ou SCHNEIDER pour des incompétents ! Vous ne pensez pas que si c’était réaliste et réalisable, ces trois grands maires l’auraient fait ! Au lieu proposer un parcours qui contourne leurs villes.

Par ailleurs, le tram se doit être un outil intercommunal – vous négligez la transversalité dans votre démarche.  Le maillage s’est construit autour d’un passage obligé par Strasbourg. D’un point de vue pratique, cette situation limite fortement les trajets directs d’une commune à une autre sans passer par la ville centre, qu’est Strasbourg. Vous qui fanfaronnez vouloir défendre les commerçants Schilikois, vous souhaitez transporter leurs chalands à Vendenheim ou à Strasbourg !

Il aurait été opportun d’intégrer davantage cet aspect dans vos propositions.

Vous consultez les citoyens euro métropolitains, sur trois trajectoires alors que vous savez pertinemment que les variantes N2 et N3 seront techniquement retoquées. Mme MASCARELL a déjà presqu’éliminé la N3 ce soir. En réalité, Vous imposez votre trajectoire. Cela s’appelle pour le moins de la malhonnêteté politique.

Les Schilikois ne sont pas dupes ! En imposant habilement votre tracé, vous semblez sur votre nuage. Mais à Schiltigheim comme ailleurs après la pluie vient le beau temps … sans nuage !

Point 4 – Abrogation de la décision modificative N° 2 DE 2021 par Christian BALL

Madame la maire, je vous demanderai simplement un peu plus de contrôle.

Vous avez des réunions préparatoires avant chaque conseil.

Je ne suis pas certain que ces accumulations d’erreurs donnent une image de confiance à nos concitoyens et de sérieux de notre ville.

Point 7 – Révision n°3 des crédits de paiements par Christian BALL

Simplement explications de vote, mais vous en avez maintenant pris l’habitude.

Ne partageant pas plusieurs de vos autorisations de programme (L’école des Arts, l’Hôtel de ville, l’école Victor Hugo …) Je voterai contre cette délibération.

Point 9 – Exonération du paiement des redevances d’occupation du domaine public pour les droits de terrasse pour l’année 2021 par Christian BALL

Je voterai favorablement, comme je l’ai fait l’an dernier cette délibération. Un effort minime pour la ville qui représentait 4096 € en 2020.

C’est pourquoi, je souhaiterai que l’on rajoute les chevalets dans cette gratuité pour 2021.

Il n’y a pas que les restaurants qui ont souffert de la crise du COVID, d’autres commerces ont également eu de grandes difficultés. Je pense que nous devons donner ce message positif à l’ensemble de nos commerçants. Je sais que Monsieur STEFFANUS, y est présent, il doit aussi s’en rendre compte. Madame la maire ne divisons pas les commerçants. Faisons un effort supplémentaire. Je vous remercie par avance.

Point 13 – Avenant à la convention pluriannuelle d’objectifs avec l’association HORIZOME par Christian BALL

Madame la Maire,

Vous ne pouvez pas dire que nous vous avons pas prévenu.

Chaque membre avec ses mots a attiré votre attention,

Vous voyez tout fini par éclore au grand jour.

L’association HORIZOME, dont la présidente est madame MOROVITCH, a été grassement rétribué pour faire un jardin partagé et celui-ci a du plomb dans l’aile.

Vous le voyez, parfois on ne peut être déçu même par les proches …

Madame MOROVITCH n’avait pas le temps de s’occuper de ce projet, tant elle était prise par ses manifestations d’extrême gauche.

Depuis le début avec mes collègues nous avions eu le nez creux sur ce montage.

Aujourd’hui, nous ne pouvons que nous réjouir du départ prochain d’Horizome ;

J’aimerai ici, rendre hommage aux résidents qui donnent leur temps chaque mercredi et samedi pour « rattraper la bérézina » ! L’expression n’est pas de moi, mais de l’un des actifs qui s’attèlent de créer une association de riverains pour gérer cet endroit. Ils le feront avec cœur, j’en suis certain.

Point 20 et 21 – Versement de subventions aux garderies VICTOR HUGO et PETITE PLUME par Christian BALL

Simplement une explication de vote pour les deux délibérations 20 et 21.

J’ai toujours privilégié les modes de garde directe :  Nos nombreuses assistantes maternelles doivent pouvoir trouver plus facilement des enfants à garder. C’est du travail de proximité. Je salue d’ailleurs le fait que vous poursuivez les job-dating des assistantes maternelles comme nous l’avions mis en place. Je serai présent le 2 octobre pour saluer cette action.

Par contre, vous comprendrez alors aisément que je ne soutienne pas forcément les près de 70 000 € dépensés pour 17 berceaux. Je m’abstiendrai pour ces 2 délibérations.

Point 24 – Extension du stationnement payant à compter du 01/01/2022 par Christian BALL

Vous poursuivez la politique des zones horodatées. C’est votre manière de gérer le stationnement. C’est la place de la voiture dans la ville.

Dans cette ville où bien des habitants ont des difficultés pour finir leur fin de mois, où leur voiture est souvent le seul moyen pour aller travail, je ne pense pas que cela est une solution raisonnable. 250 € c’est beaucoup d’argent !

Je sais que vous vous félicitez de la pauvreté de nos concitoyens à chaque arrivée de la Dotation d’état. Comme je vous l’ai dit par le passé dans ce domaine nous ne partageons pas le même point de vue.

Comme sur le tram, les choses n’ont pas changé depuis votre arrivée.

Il y a toujours autant de gens en difficulté, sinon plus …

Il y a toujours aussi peu de places de stationnement, sinon moins

Il n’y a toujours pas de véritable centre-ville,

Il n’y a donc toujours pas de raison d’étendre le stationnement payant …

Vous ne pouvez pas demander aux Schilikois de payer sans offrir davantage de place.

Point 25 – Agrandissement de l’école VICTOR HUGO dans le quartier des écrivains par Christian BALL

Vous connaissez ma position sur la présence de cette école au milieux du quartier des écrivains.

L’ANRU aurait été un merveilleux moyen de la sortir du quartier pour la mettre sur le site ISTRA

Je ne peux pas me résoudre à croire qu’un enfant des écrivains doivent faire sa scolarité jusqu’au collège dans le quartier. Il y avait la possibilité de créer une réelle ouverture une indispensable mixité. C’est un loupé de votre part ! Dommage pour les Schilikois !

Point 33 – Retrait de la fonction d’adjoint par Christian BALL

Ce vote n’a rien de simple, je souhaitais que le vote soit secret, malheureusement le conseil en visio le rend impossible.

Je vous rappelle madame la maire que l’histoire a tendance à se renouveler.

Je connais la complexité d’un tel vote dans une majorité. Madame MUNCHENBACH fut comme monsieur Henry dépourvue de ses fonctions. Moi aussi j’ai pensé bien faire, sous l’égide de la sacrosainte « l’unité de la majorité ». Donc je vous comprends chacun de vous, aisément.  Il vous arrivera peut-être de le regretter rapidement !

Lorsqu’on n’est pas en cohérence avec la politique menée par son équipe, deux choix s’ouvrent à nous :

  • Trouver un terrain d’entente, mais pour cela la confiance ne doit pas être rompue.
  • Soit partir, en tirant les conséquences d’un non-retour.

On ne renvoie jamais quelqu’un sans qu’il reste une impression d’échec !

En fin 2017, j’avais tiré ces conséquences. Je vous rappelle que contrairement à monsieur Henry, je suis sorti seul de la majorité municipale. Ce jour-là, la journaliste me demandait mais vous êtes combien ? Je lui expliquais simplement que c’était une décision personnelle.

Car la diversité d’opinion sur la gestion d’une ville peut être une force lorsqu’elle est acceptée ! Si elle ne l’est pas, on arrive à cet échec !

Prenez garde, à ne pas commettre les erreurs du passé. Ressaisissez-vous madame !

C’est de l’intérêt des Schilikois ! C’est de l’intérêt de notre ville !

J’ai eu l’occasion de travailler sur les dossiers de Mission locale avec Monsieur Martin HENRY. Il a toujours été à l’écoute et pertinent dans ces analyses. J’apprécie qu’il ne nous voyait pas en opposition mais dans un esprit constructif.

Je pense que votre majorité a besoin de personne qui n’est ni un apparatchik de gauche ni un asservi à l’extrémisme écologiste ! Simplement un concitoyen qui s’engage pour sa ville.

Si vous ne revenez pas sur votre décision et que le vote valide votre démarche.

Nous l’accueillerons bien volontiers dans la grande famille de l’opposition, qui elle sait être plurielle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *