06.85.42.46.97
schilickpourtous@gmail.com

Conseil municipal du 22 octobre 2019

Voici nos principales interventions lors de ce conseil municipal. Il faut notamment le évoquer l’absence de sécurité dans notre ville.

Dera RATSIAJETSINIMARO a porté une motion dans ce sens pour le groupe SCHILICK POUR TOUS. Une motion rejeté par l’équipe municipale de madame DAMBACH.

Point n° 2  CREATION D’UNE SOCIETE DE COORDINATION ENTRE  HABITATION MODERNE, ORPHEA ET LE FOYER MODERNE  par Sylvie GIL BAREA

Mme la Maire, chers collègues,
Permettez moi d’avoir quelques doutes sur le bon fonctionnement de ce rapprochement : des doutes sur le choix des partenaires et des doutes sur le calendrier.
D’abord sur les partenaires,
Aujourd’hui, notre groupe est surpris que vous choisissiez de créer une société de coordination avec des organismes HLM, dont les parcs immobiliers sont essentiellement sur Strasbourg et le sud de l’Eurométropole.

Pour notre part, Nous aurions souhaité que le rapprochement se fasse avec des partenaires, qui ont une emprise réelle sur le nord du territoire eurométropolitain pour faciliter à la fois la mutualisation des moyens de gestion et pour une meilleure mutualisation des parcs immobiliers.

Par ailleurs, des échos nous parviennent aux oreilles quant aux relations tumultueuses entre OPHEA, anciennement CUS HABITAT, et certains de ses locataires. Des locataires qui ont dû s’organiser en association pour se faire entendre dans un bras de fer avec le bailleur. Nous craignons que ce conflit ait des répercussions dans la nouvelle société de coordination et donc des conséquences néfastes pour les Schilikois.

D’ailleurs Mme la MAIRE, et compte tenu de ces échos, pensez-vous que la gestion humaine d’OPHEA est convenable vis-à-vis des locataires pour justifier cette fusion ?

De plus, ce montage va-t-elle permettre à la ville de Schiltigheim de conserver ses marges de manœuvres sur les décisions relevant du FOYER MODERNE. Ou bien, nous serons désormais des spectateurs des choix décidés ailleurs, route de l’Hôpital ?

Ensuite sur le calendrier, certes, nous avons la date butoir de 2021, mais ce rapprochement aura des répercussions sur des milliers d’habitants. Rien que sur cette base, il aurait mérité un temps de réflexion plus long et ce temps de réflexion serait encore plus justifié à l’approche des élections municipales.

On ne doit pas prendre de décisions précipitées en pareille circonstance. Des circonstances qui nous rappellent tristement votre prédécesseur, qui a pris en 2018 de nombreuses décisions hâtives et lourdes de conséquences pour l’avenir de notre ville. Nous préconisons que le processus soit engagé après les échéances électorales pour pouvoir apprécier tous les tenants et aboutissants de cette démarche entre temps.

Pour notre part, les éléments disponibles à ce jour et le calendrier proposé nous obligent à nous abstenir.

Point n°  3 et 4  MODIFICATION DES APCP ET DECISION MODIFICATIVE N°2 par Christian BALL

3) Révision n°3 des crédits de paiements :

Cette délibération et la suivante (retranscription des APCP),  nous informe clairement de la politique que vous menez depuis 18 mois :

 Monsieur RATSIAJETSINIMARO  avait vu juste lors de son intervention de décembre dernier, 

C’est LA POLITIQUE DU RENONCEMENT :

Bien sur, le renoncement d’écouter son opposition, telle que vous l’avez promis lors de votre accession.

PAR EXEMPLE  – Lors de la décision modificative n° 1, nous vous disions que de conserver 3 275 000 € sur l’Ecole Simone Veil n’avait pas de sens. Vous ne nous avez pas écoutés ! Aujourd’hui vous montrez que nous avions raison !

 Je rappelle qu’à ce jour le terrain n’est toujours pas acquis. Nous sommes le 22 octobre ; pour rappel les comptes sont clôturés au 15/12 , il était évident que vous ne dépenseriez pas 3 ML d’€  de travaux en moins de 2 mois. Et par la même les 1,2 Ml d € que vous avez laissé seront difficile a atteindre.

Mais là, c’est pour ainsi dire secondaire !

Par contre Le renoncement de vos promesses électorales, Ce Renoncement qui a des gouts de trahison envers nos concitoyens !  On le retrouve de partout ! Quelques exemples :

L’espace vert en ville : RENONCEMENT !

Où est le Verger du DINGHOF ? Rien ne vous interdisait de le faire sur les 16 ares réservé à ce projet.

RIEN !

École Simone Veil, ouvert en septembre 2020, selon vous : RENONCEMENT !

Nous parlons maintenant de septembre 2022 au mieux ! 

Attention, madame la Maire,  comme pour les cantines :

A force de ne rien prévoir … on est vite dans la panade !

En avril 2018, vous nous annonciez un changement de Cap !

En décembre 2018, vous nous annonciez un budget ambitieux !

Là c’est RENONCEMENT Puissance 2 !

Le changement de CAP,  les schilikois n’y croient plus  depuis longtemps, au mieux ils nous disent : c’est service après vente du Maire précédent !

Budget ambitieux :

Vous nous annonciez 15 Ml de dépenses d’équipement, d’investissement :

Par  2 décisions modificatives :

  • 4.8 Ml en juillet 
  • 1.5 Ml aujourd’hui soit
  • 6.3 Ml de RENONCEMENT d’investissement !!!

Votre investissement budgété à ce jour n’est plus que de 8.8 ML d’équipement ; 

Vous avez déjà renoncé à 42 % de l’investissement promis au schilikois !

Et encore, ils ne sont pas réalisés …

Avec un tôt de réalisation honnête de 75  % vous atteindrez difficilement 6.5 Ml d’investissement d’équipement réel !!

Alors il est où le changement de cap attendu ?

Là ce n’est plus du renoncement, c’est pire que du sur place !!

Avec vous, C’est la grande reculade !

Nous voterons évidemment CONTRE !

4) Décision modificative n° 2 de 2019 :

Dans la suite logique de notre vote sur la délibération 3 … nous voterons contre !

Point 14 : MOTION DE L’OPPOSITION SCHILICK POUR TOUS par Dera RATSIAJETSINIMARO

« Nous voulons une ville plus sûre pour tous les Schilikois »

Les incivilités, les actes de délinquance et l’insécurité sous toutes leurs formes sont en forte recrudescence depuis de longs mois à Schiltigheim. Il est plus que temps d’apporter des réponses concrètes à ces préoccupations majeures de nos concitoyens.

Sans en faire l’inventaire exhaustif, je vous propose d’aborder un aspect, au combien essentiel, et qui permet d’appréhender l’ensemble : les incendies.

Notre belle ville est meurtrie et assombrie par la fumée des incendies et départs de feu. Des incendies, qui n’épargnent aucun secteur de la ville. Entre les garages attenants au Dinghof au nord à la friche Schutzenberger au sud. Entre un incendie avenue Mendès-France à l’est et un autre au parking de la piscine à l’ouest. Récemment encore, Schiltigheim a perdu un de ses fils suite à un de ces incendies. Paix à son âme.

À ce jour, nous avons répertorié 27 incendies sur le ban schilikois depuis un an et demi.

Un constat macabre, qui nécessite une vraie prise de conscience des élus de la ville.

Un constat alarmant, qui nécessite de véritables mesures pour rassurer les Schilikois. 

De notre côté, nous avons interpellé la municipalité à maintes reprises par le biais de nos nombreuses tribunes. Dans le Schilick Infos, celui de cet été en fait encore état de manière édifiante. Aussi sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook, dont la dernière date du 21 août 2019.

Certes, nous n’imputons pas ces incendies à l’actuelle majorité, mais vous ne pouvez pas être aux premières loges sans être en première ligne. Il vous incombe d’agir, car c’est votre rôle. Il nous incombe de vous alerter, car c’est notre rôle.

Nous sommes une opposition vigilante et constructive. 

Vigilante, nous venons de vous exposer les faits, qui préoccupent fortement nos concitoyens.

Constructive, nous vous formulons dès ce soir même des propositions.

Tout d’abord, la plupart de ces incendies se déroulent entre 23h et 4h du matin. Une présence accrue de la Police municipale devrait avoir un caractère dissuasif pour les délinquants pyromanes et un caractère rassurant pour les Schilikois. Pour assurer une présence de nos agents sur une amplitude horaire plus grande, il faut augmenter les effectifs de la Police municipale pour tendre vers la moyenne nationale d’1 policier municipal pour 2 000 habitants. Soit à l’échelle de Schiltigheim, être aux alentours de 16 policiers municipaux à terme. 

Ensuite, nous avons vu l’efficacité de la caméra lors du drame du 3 septembre dernier. Elle a permis d’identifier et d’appréhender le principal suspect. Une autre ville, Lingolsheim a misé et continue à le faire sur les caméras de vidéoprotection. Cette ville compte près de 150 caméras entraînant une baisse vertigineuse de la délinquance et des actes d’incivilité. On a dénombré un seul incendie en 2018 sur toute la ville.

Bien sûr, la hausse rapide des effectifs de la Police municipale et  l’augmentation significative du nombre de caméras de vidéoprotection ne sont pas la panacée et peuvent être complétées par d’autres dispositifs. Néanmoins, ils peuvent constituer la pierre angulaire d’une politique où l’humain avec la police ; et la technologie avec les caméras, œuvrent de concert pour une amélioration de la sécurité et de la tranquillité des Schilikois.

En un mot, l’humain et la technologie au service de nos concitoyens.

De toute façon, nous devons sortir de cet impasse collectivement. Il ne s’agit pas de sortir grandi, il s’agit d’être à la hauteur.

À la hauteur de la charge qui est la nôtre.

À la hauteur des attentes des Schilikois.

À la hauteur de ces enjeux de société, qui sont la délinquance, les incivilités et l’insécurité, qui nous rattrapent.

Alors ce soir, nous soumettons au vote des élus cette motion intitulée, je cite « nous voulons une ville plus sûre pour tous les Schilikois ».

Cette motion a pour objet de constituer une feuille de route pour mettre en place une véritable politique en faveur de la tranquillité et de la sécurité de nos concitoyens au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *