06.85.42.46.97
schilickpourtous@gmail.com

SCHILICK HEBDO – ZFE, des choix politiques incompréhensibles pour les Schilikois

Depuis 2019, la Zone à Faibles Émissions ou ZFE suscite des passions dans le débat politique au niveau de l’Eurométropole et aussi à Schiltigheim. En effet, elle aborde la pollution de l’air sous l’angle du transport routier et des solutions à y apporter. Dans la mesure où la pollution de l’air concerne toute l’agglomération, on aurait pu s’attendre à une démarche coordonnée et réaliste des 33 communes de l’Eurométropole, mais il n’en est rien à ce jour.

  • UNE DÉMARCHE COORDONNÉE :

Dès 2019, le conseil municipal de Strasbourg a statué sur son propre calendrier pour la réduction de la circulation en vue de baisser la pollution, sans concertation avec les 32 autres communes. Situation qui a contraint les élus de l’Eurométropole à voter leur propre calendrier 4 jours plus tard. Trois élus se sont courageusement opposés à ce vote à savoir Céleste KREYER, Georges SCHULER et Christian BALL.

Par ailleurs, on aurait pu avoir une coordination avec la Région, qui est compétente en matière de transport et de mobilité sur le territoire. Au lieu d’avoir une collaboration associant toutes les collectivités, nous sommes face à des actions locales désordonnées.

  • UNE DÉMARCHE RÉALISTE :

Si l’État prévoit une mise en conformité pour 2030, la présidente de l’Eurométropole veut avancer cette échéance de 2 ans en la fixant pour 2028, sous la pression de la maire de Schiltigheim. Les élus ont été informés récemment de ce changement sans connaître les moyens qui seront mis à disposition pour atteindre cet objectif. Avec la pandémie actuelle et la crise économique qui se profile, pourrait-on se tenir à un calendrier aussi court ?

En outre, beaucoup de Schilikois ne peuvent pas changer de véhicule du jour au lendemain compte tenu de leur pouvoir d’achat. Il faut mettre en place une aide financière pour les accompagner dans l’achat d’un véhicule plus adapté aux enjeux environnementaux.

Si la majorité de l’Eurométropole veut une ZFE sans coordination réelle. Nous voulons une ZFE avec des moyens correspondant aux réalités schilikoises.

Sur une note plus légère, nous souhaitons une très joyeuse fête à toutes les mamies, qui sont généreuses, courageuses et toujours prêtes à tout donner à leurs proches.

L’équipe de Schilick pour tous

One Response

  1. Simard dit :

    C’est injuste déjà de mélanger par exemple un critair 2 essence voir ethanol (ce qui réduit de 40 à 60% l’émission de co2, chiffres officiels ma carte grise l’indiquant également) et les critair 2 diesel qui eux ont toujours ce soucis de particules et encore un critair2 à déjà une bombardé d’équipements antipollution efficace. Les critair2 devrait être toléré au moins jusqu’en 2040. De plus le système de la vignette est injuste par nature. Le retraité qui a investit dans sa dernière voiture et qui sors une fois par semaine polluera toujours moins même en critair3 ou 4. Des personnes ont des assurances moins de 6000km l’année. Bannir le critair2 c’est forcer le recours à la voiture électrique qui n’est la que piyr satisfaire ceux qui ont les moyens. Tant que nous ne passerons pas à l’hydrogène, les batteries resteront un moyens hypocrites de transférer la pollution dans une autre partie du monde à cause de sa fabrication bien plus polluante que tout. C’est un drame écologique déplacé dans le temps et la géographie. Si des habitants font déjà l’effort de prendre leur vélo, qu’on les laisse tranquille avec leur voiture. Rien ne prouve que l’air sera meilleur si ce n’est réduire drastiquement le nombre de voiture qui circule et c’est précisément ce que l’interdiction des critair2 va faire de manière implicite tant le recour au critair1 n’est pas pour la majorité envisageable. Des exceptions ethanol ou faible utilisation doivent être permise !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *