06.85.42.46.97
schilickpourtous@gmail.com

Schilick Hebdo : Sécurité – entre colère et inquiétudes des habitants

La sécurité reste le parent pauvre de la politique schilikoise. Malgré la dégradation de la situation, jour après jour, la maire n’agit pas. Entre les tirs de mortier, les agressions à répétition et la poursuite des incendies, les Schilikois sont inquiets et en colère vis-à-vis du manque de réaction de la municipalité face à ces actes de délinquance.

🔷LES TIRS DE MORTIER

Depuis 2 à 3 semaines, des détonations suite à des tirs de mortier se font entendre un peu partout à travers la ville. Tantôt, au niveau de la rue de Lattre de Tassigny, tantôt au parc de la Résistance, ou encore au Marais et aussi au quartier des Écrivains encore jeudi dernier. Ces tirs se déroulent souvent la nuit, mais également, de plus en plus en journée. Que fait la maire pour arrêter les  auteurs de ces tirs ?

🔷LES AGRESSIONS DE PERSONNES

Depuis de nombreux mois, on déplore des agressions à Schiltigheim dans l’espace public. L’un des  premiers signalements sur les réseaux sociaux date du 24 septembre, où une personne s’est fait insulter et caillassée aux abords de la place de la mairie. Quelques jours plus tard, une jeune fille nous faisait part d’insultes régulières aux abords d’un des arrêts de la ligne 6. Ce mercredi 4 novembre, les DNA ont également rapporté l’agression d’une personne de  62 ans. Il est plus que temps d’assurer la sécurité des Schilikois au quotidien et la municipalité doit en prendre toute sa part.

🔷LES INCENDIES

Entre les incendies des véhicules du concierge de la Salle des fêtes (La Briqueterie) et celui de sa femme dans la nuit du 22 août dernier, à celui du 3 novembre au Marais, aucun secteur de la ville n’est épargné suscitant indignation et incompréhension de la part de nos concitoyens.

🔷COVID-19

Concernant la COVID-19, certains Schilikois sont également très inquiets, et l’édito de Mme Dambach du dernier Schilick infos porte à confusion en indiquant « J’ai souhaité que nous puissions circuler sans masques dans nos parcs publics ». Pa sûr que ces mots soient responsables par les temps qui courent….

À un moment donné, il faudra que la maire prenne toutes les mesures nécessaires pour éradiquer les incivilités à Schiltigheim. La municipalité doit apporter sa contribution dans la lutte contre la COVID et l’insécurité en investissant sur le plan humain et matériel.

Une réponse

  1. Fred dit :

    Quartier collège leclerc. De nuit comme de jours défilés. Et cela s’etend
    Ralentisseurs absent,
    caméra sûrement débranchée ou ? . Incivilités scooters, voiture et autres
    pourtant rue avec 3 écoles, pas de radar, rarement des contrôles .
    Un quartier qui était plaisant, en 10 ans c ’est devenue un quartier en dépression ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *