06.85.42.46.97
schilickpourtous@gmail.com

Nos contributions dans le SCHILICK INFOS

Mois d‘octobre 2020

La maire oppose les cyclistes aux automobilistes et riverains

« Le […] grand chambardement durable » annoncé dans les DNA du 13 août dernier et confirmé le lendemain en réunion publique par la municipalité entraîne une détérioration de la circulation à Schiltigheim. Les mesures imposées par l’équipe actuelle vont à l’encontre du bon sens car elles opposent les cyclistes aux automobilistes et riverains, notamment les commerçants et artisans schilikois. Au lieu d’avoir une cohabitation entre tous les usagers de la route, la maire impose des bandes cyclables sur la chaussée pour les cyclistes et réduit la limitation de vitesse à 30 km/h, sans pour autant faire respecter cette limitation.

Le bon sens aurait été que la municipalité aménage de véritables pistes cyclables sécurisées en site propre,  évitant les axes de circulation les plus denses, protégeant par la même occasion les cyclistes et rassurant les usagers de la route. Ensuite, la mairie aurait dû trouver une solution alternative pour compenser les places de stationnement supprimées, avant de lancer les travaux, afin de ne pas laisser les automobilistes livrés à eux-mêmes. Enfin, les Schilikois auraient dû être associés à une véritable concertation entre la mairie et l’ensemble des usagers de la route et des riverains. Pourtant nous assistons à un simulacre de concertation, plutôt une réunion « d’information », où tout est imposé et où nombre de commerçants et de riverains s’étonnent, légitimement, de ne pas avoir été consultés avant la prise de décision.

Étant nous-mêmes des usagers de la route et de plusieurs modes de transport, nous aurions souhaité qu’une réflexion d’ensemble se fasse en cherchant le meilleur compromis pour tous.

Des cartouches de gaz hilarants et des masques sur l’espace public

 Nous évoquions dans notre tribune du mois de septembre dernier que des cartouches de gaz hilarants étaient disséminées partout dans notre commune et il en va de même pour les masques. Force est de constater que la maire de Schiltigheim n’a pas réagi à cette interpellation, à notre grand regret, car son inaction se fait aux dépens des Schilikois. En effet, d’autres collectivités ont réagi à cette situation inquiétante en prenant des arrêtés municipaux comme à Saverne pour réduire ces incivilités sur l’espace public. Une mesure que la maire de Schiltigheim pourrait prendre tout de suite pour faire face à ces actes inacceptables.

Il faut que cette situation cesse, car elle entraîne une dégradation de l’espace public et une hausse des incivilités.

En somme, la gestion des espaces publics à Schiltigheim est désastreuse. D’un côté, la maire monte les Schilikois les uns contre les autres en modifiant la circulation et la limitation de vitesse sans concertation avec nos concitoyens. De l’autre, elle ne prend aucune initiative pour conserver la propreté sur les espaces publics.

Groupe SCHILICK POUR TOUS

Tél : 06 85 42 46 97

E-mail : schilickpourtous@gmail.com

Site : www.schilickpourtous.com – Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Françoise Klein, Dera Ratsiajetsinimaro.

Mois de Septembre 2020

Insalubrité, incivilités et baisse de l’attractivité de la ville sont le lot quotidien des Schilikois

Insalubrité publique. La prolifération des rats dans certains quartiers de Schiltigheim est inquiétante. L’indifférence de la municipalité est encore plus inquiétante car elle ne réagit pas face à la détresse des Schilikois. Au mois d’août dernier, le quotidien Rue89 a parlé de l’état de délabrement des logements HLM de la rue Principale et le syndicat des locataires ALIS a manifesté devant la mairie pour que la municipalité prenne ses responsabilités. En sa qualité d’actionnaire majoritaire, la mairie a la responsabilité de mettre à disposition tous les moyens nécessaires à l’amélioration des conditions de vie des locataires et ne doit pas se dédouaner sur le bailleur. On peut résumer la situation comme suit :

  • insalubrité dans les logements HLM
  • des rats dans les logements et les espaces publics avoisinants
  • impuissance des habitants et des locataires après plusieurs courriers à la maire
  • indifférence des élus de la majorité schilikoise et en particulier de l’élu en charge de ces dossiers.

La situation des Schilikois concernés est préoccupante car il s’agit d’enjeu de santé publique et de dignité humaine. Les rats sont vecteurs de maladie et nos concitoyens méritent de vivre dans une ville propre et des logements décents. Pire, la prolifération des rats pourrait avoir des répercussions négatives sur les commerces de proximité.

Les incivilités par ailleurs connaissent une vraie recrudescence, entre la multiplication des rodéos à scooter dans plusieurs quartiers, les poubelles publiques qui débordent de partout et des cartouches de gaz hilarants dispersées à travers toute la ville sur les espaces publics, Schiltigheim est devenue une zone de non-droit, où la tranquillité des Schilikois laisse à désirer. Les Schilikois se plaignent de ces actes d’incivilités qui se répandent sans que la municipalité actuelle prenne des initiatives pour les éradiquer. Le non respect des zones 30 situées route du général de Gaulle et route de Bischwiller confirme la passivité de la maire en la matière. Que fait l’élu en charge de la tranquillité de la ville, ou de celui en charge de la propreté pour faire face à ces incivilités ? Tous sont aux abonnés absents.

Ces incivilités et cette insalubrité ont des conséquences sur la vie de nos concitoyens et sur l’image de notre commune aux dépens de l’attractivité. Le départ du seul musée que comptait la ville, le Pixel Muséum, symbolise cette perte de rayonnement et d’attractivité. Pourtant, une solution existe pour conserver ce musée à Schiltigheim.

En bref, la passivité de la municipalité face à ces situations nous interroge. Serait-ce de l’indifférence ou autre chose ?

Retrouvez également notre article sur les insalubrités à Schiltigheim en cliquant ici

Groupe SCHILICK POUR TOUS  Tél : 06 85 42 46 97  E-mail : schilickpourtous@gmail.com

Site : www.schilickpourtous.com  Vos élus : Christian Ball, Françoise Klein,  Dera Ratsiajetsinimaro, Sylvie Gil-Barea

Mois de Juin/Juillet/Août 2020

Les masques tombent à Schiltigheim avec le COVID-19

Depuis le début de la crise sanitaire, Schiltigheim traverse une période angoissante même si on assiste à un véritable élan de générosité sans précédent de la part des habitants, des associations, des commerçants et artisans schilikois. Dans ce contexte, de nombreux choix de la maire restent incompréhensibles pour nos concitoyens.

La distribution des masques. Plusieurs villes de l’Eurométropole telles que Bischheim et Hœnheim ont confié la distribution des masques pour les habitants au monde associatif. Hélas, le choix schilikois est regrettable car l’acheminement choisi, par voie postale, a entraîné des retards considérables pour la première livraison et nous attendons toujours avec impatience la deuxième, qui était prévue à la fin du mois de mai. Surtout, les masques auraient pu être distribués par les bénévoles des associations, ce qui aurait été une véritable marque de confiance à leur égard.

Vie associative et subventions. Les différentes associations schilikoises risquent de rencontrer des difficultés dans les prochains temps si la municipalité n’apporte pas son soutien. Suite à la réunion du Conseil municipal du 09 juin 2020,la maire semble naviguer à vue et n’a pas esquissé le moindre scénario de sortie de crise pour les accompagner en ces temps difficiles. Si l’annulation de la fête de la bière était justifiée compte tenu du contexte, les associations investies dans son organisation ont besoin du soutien qu’elle offre. La municipalité actuelle prévoit-elle de compenser les subventions y afférentes ?

Circulation et mobilités. En pleine crise du Covid-19, la maire prend deux arrêtés municipaux pour modifier la circulation sur les routes de Bischwiller et du Général de Gaulle, en les mettant notamment en zone 30, ce qui va reporter le trafic sur les rues adjacentes et les engorger par la même occasion. Ce choix, comme celui du tram à l’Ouest, va aussi fragiliser les commerçants et artisans schilikois, qui sont déjà en difficulté. Par ailleurs, cette décision relève de l’improvisation car elle n’a pas fait l’objet de concertation avec les maires du Nord de l’Eurométropole, dont les communes sont aussi traversées par ces routes. De plus, les panneaux signalétiques pour indiquer la nouvelle limitation de vitesse ne sont pas toujours posés et risquent de mettre beaucoup de temps avant de l’être.En bref, une période d’incertitude se présente devant nous, avec beaucoup de questions et peu de réponses. Comment s’effectuera la rentrée scolaire de septembre ? Quel nouvel élan prendra la vie associative ? Etc. En tout cas, notre groupe est solidaire envers tous les Schilikois, notamment envers les plus fragiles. Nous avons également une pensée particulière pour toutes les victimes du Covid-19 et leurs familles.

Vous pouvez compter sur notre présence et notre soutien au quotidien

Groupe SCHILICK POUR TOUS  Tél : 06 85 42 46 97  E-mail : schilickpourtous@gmail.com

Site : www.schilickpourtous.com  Vos élus : Christian Ball, Françoise Klein,  Dera Ratsiajetsinimaro, Sylvie Gil-Barea

Mois de avril/mai 2020, numéro spécial COVID

 

 

 

 

 

 

 

Mois de janvier 2020 :

Action sociale ou inaction sociale,que fait la maire pour les Schilikois, les seniors et le handicap ?

Depuis le renouvellement de la charte handicap, nous avions de vraies raisons d’espérer que la maire donne un nouveau souffle à l’action sociale à Schiltigheim, hélas ce n’est pas le cas. Même si le service social fait de son mieux avec les moyens dont il dispose, l’absence de vision politique de la maire en la matière se fait jour.

Les navettes gratuites, qui ont été mises en service en 2015, n’ont pas circulé sur plusieurs jours pendant la semaine du 25 novembre 2019 parce que la maire n’a pas anticipé leur renouvellement auprès du concessionnaire. Certes, des navettes banalisées les ont remplacées, mais les usagers, notamment nos aînés, n’étaient pas au courant de ce changement qui a entraîné beaucoup de désagréments. Pourquoi la maire n’a pas communiqué en avance auprès de nos seniors sur ce problème des navettes pour qu’ils puissent prendre leurs dispositions ?

La prise en compte des handicaps dans l’action de la municipalité actuelle se fait toujours attendre. La Ville de Schiltigheim devait mettre en place un Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) pour mettre aux normes l’ensemble des bâtiments publics d’ici 2022. En 2019, la maire a budgété 500 000 euros pour que les personnes en situation de handicap puissent accéder aux établissements recevant du public (ERP), soit moitié moins que l’année précédant son arrivée aux commandes de Schiltigheim. Au mois de juin dernier, elle a encore réduit cette somme de 100 000 euros. Le budget alloué aux personnes en situation de handicap se réduit comme peau de chagrin à Schiltigheim. Pourquoi la maire abandonne nos concitoyens en situation de handicap et laisse leur situation se détériorer de jour en jour ?

La féérie d’hiver et sa soirée de solidarité témoignent aussi de cet abandon systématique de la maire de Schiltigheim sur les actions sociales qu’elle pourrait mener pour le bien des Schilikois. Pendant cet événement, des enfants schilikois ont pu bénéficier de la patinoire en payant un tarif très abordable. Fin 2018, la maire s’est engagée en Conseil municipal pour remettre en place cette manifestation afin que les Schilikois profitent d’un moment de détente à moindre coût pendant les fêtes de fin d’année tout en participant à une soirée de solidarité pour les plus démunis. Un an après, les Schilikois attendent toujours une action claire dans ce sens.

Le relogement des familles des victimes de l’incendie du 03 septembre 2019 est emblématique de l’inaction sociale de la maire. Elle s’est engagée à reloger toutes les familles concernées dans les plus brefs délais. Plusieurs mois après, des familles schilikoises sont toujours dans l’attente d’un hypothétique relogement, sachant que nous sommes en hiver. C’est triste pour nos concitoyens que la maire de Schiltigheim n’en fasse pas une priorité. L’action sociale à Schiltigheim souffre de l’absence de vision claire de la maire. Avec la maire actuelle, on pourrait parler d’inaction sociale que plutôt d’action sociale au profit des Schilikois les plus fragiles, que sont nos ainés, les personnes en situation de handicap ou les personnes en grande précarité. Les Schilikois méritent mieux qu’une telle inaction.Groupe

Groupe SCHILICK POUR TOUS  Tél : 06 85 42 46 97  E-mail : schilickpourtous@gmail.com

Site : www.schilickpourtous.com  Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Jean-Luc Muller, Dera Ratsiajetsinimaro

Mois de décembre 2019 :

La bétonisation c’est maintenant ! La maire de Schiltigheim face à ses contradictions La bétonisation c’est maintenant ! pourrait être le slogan de la municipalité schilikoise, car non seulement la maire a validé tous les projets immobiliers initiés précédemment, mais elle en a aussi autorisé de nouveaux depuis son élection, il y a 18 mois.

Le barreau Est-Ouest à côté du site Fischer. Quand la maire actuelle était adjointe au maire en charge de l’urbanisme, elle avait déjà souhaité la création d’un passage au Nord du site Fischer. Dès 2009, l’ouverture du Barreau Est-Ouest était à craindre. 10 ans après, en 2019, elle poursuit son œuvre en votant la modification n°2 du Plan Local d’Urbanisme de l’Eurométropole de Strasbourg (PLUI), qui autorise l’aménagement de cette parcelle au risque d’augmenter le trafic automobile et de dénaturer l’entrée Sud de la ville.

La Médiathèque Nord. 130 logements ont été prévus à coté de celle-ci dans le projet précédent et ils seront maintenus dans leur intégralité dans le projet validé par la maire. À son arrivée aux commandes de la Ville en avril 2018, la maire aurait pu arrêter cette surdensification car au même moment Vilogia avait cédé à Nexity le terrain prévu pour les logements. Cette cession aurait permis à la mairie d’exercer son droit de préemption et d’acquérir le lot pour le destiner à une extension du parc de la Résistance et une augmentation des places de stationnement comme nous l’avions envisagée. Les Schilikois auront bientôt des logements supplémentaires sur le site au lieu de la nature en ville.

Le devenir du site Caddie. Le 11 juin 2018, le premier adjoint, par délégation de la maire, a accordé un permis de construire plusieurs immeubles sur ce site pour un total de 200 logements. Le promoteur immobilier a flanqué le projet du slogan « Follement Schilick » ! On ne saurait être plus précis. C’est effectivement de la folie d’autoriser un tel projet à Schilick et se retrouver avec autant de logements supplémentaires d’ici 2021. Même la précédente municipalité a émis des réserves sur ce projet et la municipalité actuelle, qui se targue d’être écologiste, le valide en l’état.

Les contradictions de la maire en matière d’urbanisme éclatent au grand jour ! On peut ajouter à celles déjà mentionnées, le reniement de la maire sur le maintien de la maison du Dinghof et le retard sur l’acquisition du terrain pour bâtir l’école sur le site Fischer. Nous y reviendrons plus en détail dans notre prochaine tribune.En attendant, Nous nous interrogeons sur les convictions d’une maire écologiste, faisant peu de cas de ses engagements écologiques et cautionne au contraire la bétonisation à outrance de Schiltigheim. Pourquoi a-t-elle validé tous les choix de son prédécesseur et initié de nouvelles promotions immobilières dans notre ville ? Les Schilikois veulent des réponses claires car à ce jour le bilan de la maire peut se résumer à une écologie de façade et à une bétonisation en profondeur.

Groupe SCHILICK POUR TOUS  Tél : 06 85 42 46 97  E-mail : schilickpourtous@gmail.com

Site : www.schilickpourtous.com  Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Jean-Luc Muller, Dera Ratsiajetsinimaro

Mois de novembre 2019 :

Les Schilikois veulent de la culture pour tous ! 

Au mois de septembre dernier, la traditionnelle présentation de la saison culturelle nous a interpellés sur les choix de programmation de la municipalité actuelle en la matière. L’ouverture de la saison aurait pu être l’occasion de renouveler en profondeur l’offre culturelle à Schiltigheim à plusieurs titres.

Les artistes. Schiltigheim est une ville artistique, où plusieurs artistes vivent au quotidien. La maire aurait pu donner plus de place aux talents et futurs grands talents locaux. Hélas, c’est une fois de plus une occasion ratée car à part trois ou quatre personnes, les artistes schilikois sont peu présents dans l’Échappée Belle 2019-2020, le livret de présentation de toute la saison en cours. Les Schilikois veulent plus d’artistes schilikois sur les différentes scènes de la ville.

La programmation. Entre les notes classiques et la programmation jazz, il reste peu de places disponibles pour les spécialités locales. En effet, il faut de tout pour faire un monde et cette expression est encore plus vraie sur le plan culturelle et artistique. Après notre tribune dans le Schilick Infos du mois de mars dernier, où nous pointions du doigt le traitement réservé à certains participants du Bouc bleu et par conséquent de la culture populaire, il y a de vraies raisons de s’inquiéter sur la programmation. Les Schilikois veulent que la maire fasse une politique culturelle équilibrée dans notre ville en faisant cohabiter culture élitiste et culture populaire. Mais aussi en donnant toute sa place à la culture locale tout en conservant une ouverture nécessaire sur le monde. 

Les lieux d’expression culturelle et artistique. La programmation culturelle dans notre ville est très localisée dans quelques endroits comme la Briqueterie ou le Cheval blanc. Aujourd’hui, il faut que la maire soit plus ambitieuse en apportant la culture au cœur des différents lieux de vie des Schilikois. Elle devrait soutenir par exemple le projet d’annexe de l’École des Arts, que nous avons initié, au quartier des Écrivains pour implanter également la culture dans ce secteur. L’exemple strasbourgeois de l’Espace K montre la réussite culturelle au sein d’un Quartier prioritaire de la ville (QPV). De la culture oui, accessible à tous les Schilikois. 

Le budget culture à Schiltigheim. La ville consacre 2,4 millions d’euros chaque année pour la culture. Les Schilikois sont en droit d’exiger une programmation à la hauteur de ce budget en présentant plus d’artistes locaux, en programmant des spectacles en phase avec les aspirations des Schilikois et dans des lieux qui leur sont familiers. Plus grave pour nos concitoyens, le déficit des « actions culturelles ». En 2018, les « actions culturelles » ont eu un manque à gagner de 1,2 million d’euros et cette situation s’est encore détériorée de 220 000 euros depuis un an.  

Que fait la maire pour la culture ? Ses choix culturels sont déficitaires sur le plan budgétaire, sur le plan de la programmation et sur l’ancrage territorial. Les Schilikois veulent de la culture partout et de la culture pour tous !

Groupe SCHILICK POUR TOUS  Tél : 06 85 42 46 97  E-mail : schilickpourtous@gmail.com

Site : www.schilickpourtous.com  Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Jean-Luc Muller, Dera Ratsiajetsinimaro

Mois d’octobre 2019 :

Écoles et cantine pour nos enfants : le renoncement c’est maintenant !

La ville de Schiltigheim est connue depuis des décennies pour ses nombreux projets pour les enfants. Au regard de ces initiatives passées, on pourrait s’attendre à ce que la municipalité actuelle soit très impliquée pour le bien être des écoliers en continuant sur cette lancée. Pourtant, ce qui est en train de se passer nous interpelle et nous choque. En effet, la maire a renoncé à plusieurs projets pour les élèves schilikois. Des projets nécessaires pour leur développement personnel et structurants pour leur avenir.

La cantine supplémentaire à Exen. Après des hésitations depuis plus d’un an, la maire a fini par renoncer définitivement à l’achat du garage Simon, au niveau de la rue des Pompiers à côté de l’école Exen. Pourtant, la précédente municipalité a fait les démarches pour acquérir ce garage pour en faire une cantine scolaire. Ce renoncement entraîne des désagréments pour les familles, car le 29 août 2019, les parents d’élèves ont reçu un mail leur expliquant que la restauration scolaire est chamboulée suite à « des inscriptions tardives ». Le mail leur demande aussi de réinscrire leurs enfants pour qu’ils puissent bénéficier de la cantine scolaire à partir du 09 septembre 2019. Après cette date, de nombreux parents sont toujours à la recherche d’une solution de restauration pour leurs enfants. Si le garage Simon avait été acheté et transformé en cantine, nos enfants auraient pu éviter cette situation. Aujourd’hui, la ville se retrouve avec un problème de restauration scolaire et une friche supplémentaire sous les bras.

L’école sur le site Fischer. La maire renonce aussi à un investissement de 4,6 millions d’euros pour cette année pour l’école prévue à l’entrée Sud de la ville. Tout le monde est conscient que les nouvelles constructions en cours dans le secteur, notamment de logements, exigent une nouvelle école. Pourtant rien n’est fait dans ce sens. La situation est d’autant plus déconcertante que la maire a oublié d’acheter le terrain pour construire l’école, une faute lourde de conséquences. Cette école est nécessaire pour accueillir correctement les nouveaux élèves du quartier Fischer parce qu’ils ont besoin d’un lieu d’instruction proche de chez eux.

Les aménagements de l’école Prévert. Il est urgent de procéder à des travaux au niveau de cette école pour améliorer les conditions d’accueil de nos élèves. En effet, la salle de repos pour les enfants n’a pas de fenêtre ni de climatisation. Cette situation est inquiétante pour le bien-être et la santé des élèves, qui ne pourront pas étudier dans un environnement favorable. À travers l’exemple de cette école, la maire de Schiltigheim devrait investir davantage dans les établissements scolaires pour améliorer les conditions d’instruction de nos enfants.

Écoles, cantine, mise aux normes des établissements scolaires, les renoncements de la maire inquiètent les parents d’élèves, mais aussi tous les Schilikois. Nos écoliers méritent un meilleur traitement. Il leur faut une cantine supplémentaire, une nouvelle école à l’entrée Sud, et surtout recevoir une instruction dans des écoles de qualité.

Groupe Schilick pour tous

Groupe SCHILICK POUR TOUS  Tél : 06 85 42 46 97  E-mail : schilickpourtous@gmail.com

Site : www.schilickpourtous.com  Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Jean-Luc Muller, Dera Ratsiajetsinimaro

Mois de septembre 2019

Le tram à l’Ouest, pourquoi tant d’obstination ? 

Aujourd’hui, la plupart des acteurs de la vie schilikoise sont d’accord qu’il faut revoir la desserte de la partie ouest de Schiltigheim en matière de transport en commun. Néanmoins, beaucoup sont surpris de l’obstination de la maire à vouloir imposer le tram comme seule alternative au « tout voiture » à nos concitoyens. La maire estime, peut-être, que c’est la seule promesse électorale qu’elle peut encore tenir, après avoir renoncé à toutes les autres. Les Schilikois ne doivent pas être pris en otage par de telles pratiques et méritent un débat apaisé sur les transports en commun.

Elle veut reprendre le tracé du tram proposé en 2013, c’est-à-dire traversant la route du général de Gaulle du nord au sud. Malheureusement, un tram route du général de Gaulle va entraîner une perte de clientèle de nos commerces de proximité. Les clients auront des difficultés à accéder aux différents commerçants et artisans, qui bordent cette route, si le tram y voyait le jour. Qui compensera alors la perte de chiffre d’affaires de nos forces vives économiques ? Les Schilikois perdront leurs boulangers, leurs pharmaciens, leurs restaurateurs, … et les commerçants perdront leurs clients.

Pour l’instant, plusieurs contraintes liées aux spécificités de notre ville viennent en aide aux Schilikois. En effet, l’espace est insuffisant, dans la partie située au sud du pont Saint-Charles sur la route du général de Gaulle, pour accueillir un tram. Pourtant, la maire devrait être au courant de cette situation. Alors pourquoi tant d’obstination ? Si ce n’est juste un thème de campagne porteur et donner l’impression de se préoccuper des Schilikois ?

Par ailleurs, il faut une réflexion globale sur les transports en commun et non un entêtement déraisonné et déraisonnable sur le tram. Le tram est un projet structurant pour notre ville et nécessite que l’on associe les différents partenaires tels que l’Eurométropole de Strasbourg, mais aussi les villes du Nord : Bischheim, Hœnheim et Souffelweyersheim, notamment. 

Or, l’Eurométropole par l’intermédiaire de Philippe Pagenot (chef du département tramway) a signalé que « le dossier tram n’était pas encore d’actualité » dans les DNA du 26 juin 2019. Les maires voisins ont exprimé leurs réserves quant à la pertinence du projet. Ainsi, la maire de Schiltigheim se retrouve isolée. Va-t-elle alors engager, toute seule de son côté, les deniers des Schilikois dans ce projet estimé à plus de 60 millions d’euros ? 

Le tram n’est pas le seul moyen de transport qui peut être mis au service des Schilikois et de la desserte des secteurs ouest de notre ville en particulier. Il faut étudier tous les moyens de locomotion et donc de transport en commun pour améliorer le quotidien de nos concitoyens. L’intérêt général n’a pas à être sacrifié sur l’autel des intérêts partisans et la maire devrait organiser un débat dépassionné sur les transports en commun sans parti pris.

Groupe SCHILICK POUR TOUS

Tél : 06 85 42 46 97 

E-mail : schilickpourtous@gmail.com

Site : www.schilickpourtous.com

Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Jean-Luc Muller, Dera Ratsiajetsinimaro.

Mois de juin-juillet et août 2019 :

Un bilan macabre : plus de 20 incendies et départs de feu  en un an de mandat

Il y a un an, dans notre tribune du Schilick Infos de juin 2018, nous évoquions une vague d’incendies à Schiltigheim survenus sur le site d’Istra et des garages attenants au Dinghof (quatre incendies en tout). Nous regrettions et déplorions la situation dans laquelle s’est trouvée notre ville. Nous pensions alors, que la maire allait prendre des mesures fortes dans les plus brefs délais. Hélas à ce jour, nous attendons toujours ces mesures.

En effet, les incendies ont continué à embraser Schiltigheim depuis, à notre grand regret. Pour rappel, on a assisté pendant la nuit d’Halloween à un incendie au Marais. À deux autres au mois de décembre à l’intersection des rues de Rosheim et des Malteries ainsi qu’au niveau de l’avenue Pierre Mendès France. Toujours au mois de décembre, en espace d’un après-midi, on a assisté à trois départs de feu dans la rue de la Glacière. Les incendies ont atteint un pic sans précédent pendant la nuit de la Saint-Sylvestre avec un nombre record de onze. Plusieurs secteurs de la ville ont été touchés cette nuit-là : les Écrivains, le Marais et le parking du Centre nautique. Nous avons signalé à la maire ces brasiers et départs de feu, notamment à travers nos différentes tribunes dans le Schilick Infos mais aussi sur les réseaux sociaux, afin qu’elle apporte des réponses concrètes à ces actes de vandalisme, qui dégradent la qualité de vie des Schilikois tout en détruisant leurs biens.

À ce bilan macabre, il faut rajouter quatre nouveaux incendies, qui ont eu lieu récemment dans un intervalle de 72h : un dans la nuit du 15 au 16 avril 2019 et trois dans la matinée du 18 avril 2019. Le premier a été localisé au niveau de la rue Victor Hugo. Par contre, les trois autres ont été repérés respectivement à l’arrière de l’église Sainte-Famille, à proximité d’un restaurant au niveau de la place de la Liberté et enfin derrière la salle de spectacle du Cheval Blanc.

La situation est plus qu’inquiétante pour nos concitoyens, surtout pour les riverains de ces destructions par le feu. Nous dénonçons l’inaction de la maire car nous constatons un vrai manque de volonté politique à agir pour réduire ces incivilités et ces actes de délinquance.

  • Madame la maire se soucie-t-elle vraiment de la protection des Schilikois et de leurs biens ?
  • Faudrait-il attendre que toute la ville s’embrase avant qu’elle ne mette en place un dispositif dissuasif ?

En tout cas, cette situation ne peut perdurer car il faut rétablir la sécurité, l’ordre et la sérénité de nos concitoyens. Les Schilikois méritent de vivre dans un ville apaisée en toute tranquillité. Alors, agissez madame la maire avant que Schiltigheim ne devienne un repère de pyromanes.

 

Groupe SCHILICK POUR TOUS  Tél : 06 85 42 46 97  E-mail : schilickpourtous@gmail.com  Site : www.schilickpourtous.com

Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Jean-Luc Muller, Dera Ratsiajetsinimaro.

Mois de Mai 2019 : Un an de mandat : des paroles et rien de concret dans le quotidien des Schilikois

Après un an de mandat, les Schilikois auraient pu être soulagés d’avoir changé de majorité. Finalement, L’enthousiasme des débuts n’a d’égal que la déception actuelle. Entre les reniements des promesses de campagne et de nouvelles promesses sans lendemain, madame la maire et les siens sont devenus des spécialistes des prises de parole et de l’absence d’actions politiques.

Tétanisée par les responsabilités ou impréparation pour les exercer ? Madame la maire brille par son indécision et son inaction. Pour éviter de décider, elle se réfugie dans des réunions sans suite. La méthode est bien rodée et consiste à inviter les Schilikois à des rencontres où la maire tient dans la même réunion des propos et tout son contraire.

Voici quelques exemples pour illustrer cette méthode inacceptable pour nos concitoyens. Il y a six mois se tenait une réunion au niveau de la rue des Chasseurs pour apporter des réponses concrètes aux problèmes de circulation au niveau de la rue et de son voisinage. Les riverains étaient force de proposition pendant les échanges. Pourtant, ils attendent toujours des réponses à leurs doléances. Six mois après et aucune action concrète de la part de la maire.

Viennent ensuite deux réunions au quartier des Écrivains pour étudier l’aménagement et la rénovation urbaine du secteur. La première réunion a presque tourné à la foire d’empoigne avec une maire, qui manquait d’autorité et de vision claire pour rénover le quartier. La deuxième a tourné au dialogue de sourds, où la maire n’a pas pris une seule fois la parole car elle était déconnectée des préoccupations des Schilikois.

Au mois de mars a eu lieu une réunion au centre socio-culturel de Cronenbourg pour discuter du secteur du Mont des Alouettes  et du devenir des tours Kepler. La réponse de la maire fut autant lapidaire qu’inacceptable et se résume à déplacer le problème après les élections municipales de 2020. Elle demande clairement aux personnes présentes de voter pour elle et de rouvrir le dossier après les échéances électorales. Quel mépris envers les habitants, quand l’ambition pour Schiltigheim se résume à sa réélection !

Plus récemment au quartier du Marais, la maire a réuni les riverains de la place de Bourgogne pour leur imposer des jardins partagés, qui ne correspondent pas du tout à leurs aspirations. Va-t-elle s’entêter dans cette voie ? Son attitude traduit un manque d’écoute manifeste à l’égard de nos concitoyens.

Un an après son élection, les Schilikois attendent toujours des actions politiques concrètes et s’impatientent avec une municipalité qu’ils ont du mal à comprendre entre moulin à parole et moulin à vent. Peut-être les deux ? Une parole, qui change au gré du vent. La maire parle et parle encore, mais n’agit pas pour les Schilikois.

Groupe SCHILICK POUR TOUS

Tél : 06 85 42 46 97  E-mail : schilickpourtous@gmail.com  Site : www.schilickpourtous.com

Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Jean-Luc Muller, Dera Ratsiajetsinimaro.

Mois d’avril 2019

Les difficultés du Bouc bleu ou le péril de la culture populaire à Schiltigheim ?

Lors de la réunion du Conseil municipal du 26 février dernier, notre groupe avait interpellé la maire par rapport aux changements survenus dans l’accueil des participants du carnaval du Bouc bleu. En effet, l’usage voulait qu’ils soient accueillis et hébergés à la salle des fêtes (La briqueterie) de Schiltigheim, pour ceux qui viennent de loin. Pour cette édition 2019, ce sont les bénévoles locaux qui ont dû supporter l’essentiel de l’hébergement.

Que signifie ce changement notable dans le traitement des participants ?

Les clarifications apportées en Conseil municipal étaient nécessaires pour nos concitoyens. Elles méritent cependant un suivi dans la mise en œuvre, car les Schilikois sont attachés à ce rendez-vous incontournable qui contribue de la culture populaire de la Hundsnation, que sont les trois villes de Schiltigheim, Bischheim et Hoenheim.

Le Bouc bleu fait la fierté des habitants de la Hundsnation et suscite un engouement de la part de la population et des touristes, de sorte qu’il participe au rayonnement de notre territoire. En effet, ce symbole fort de la culture locale doit perdurer car il constitue un moment de partage et de cohésion pour les habitants. Il apporte aussi une visibilité et un attractivité touristique considérable pour Schiltigheim. Ainsi, Nous suivrons de près les modifications qu’il pourrait subir dans son organisation. Nous appelons de nos vœux que la maire ait une politique culturelle équilibrée à Schiltigheim sans mettre en opposition culture élitiste et culture populaire.

« La ville est belle »,… pourtant la ville est sale !

Aujourd’hui, on fait des appels à projets de partout autour du principe de « la ville est belle ». Des projets qui consistent à faire des décorations graphiques à travers Schiltigheim. Certes, c’est louable de vouloir embellir la ville, mais s’agit-il d’une manœuvre dilatoire pour cacher la saleté de la ville ?

Aujourd’hui, il y a un constat flagrant en parcourant les rues de Schiltigheim : la ville est sale. Nous avons déjà interpellé la maire à plusieurs reprises sur le sujet et nous continuons à attendre des réponses concrètes de sa part à cette préoccupation des Schilikois. Pourtant, des solutions existent pour rendre Schiltigheim plus propre comme une équipe de nettoyage en renfort à celle mise à disposition de l’Eurométropole ou la mise en place de canisites verticales par exemple.

Groupe SCHILICK POUR TOUS

Tél : 06 85 42 46 97

Groupe SCHILICK POUR TOUS  Tél : 06 85 42 46 97  E-mail : schilickpourtous@gmail.com

Site : www.schilickpourtous.com  Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Jean-Luc Muller, Dera Ratsiajetsinimaro

 

Mois de Mars 2019 

Ancienne mairie : un respect de l’instruction aurait évité à la Maire de se déjuger

Lors de la réunion plénière du Conseil municipal du mardi 20 novembre 2018, notre groupe a exhorté l’ensemble des élus schilikois à ne pas voter les deux délibérations sur l’ancienne mairie compte tenu des derniers éléments concernant le dossier.

Au regard des derniers rebondissements : une enquête diligentée par le procureur de la République et une instruction en cours, suite à l’appel de la décision du tribunal administratif, il est normal et souhaitable que les élus aient connaissance du dénouement de toutes ces procédures avant de prendre une décision éclairée.

Nous aurions souhaité que le bon sens l’emporte sur une action précipitée de la Maire et d’une partie de sa majorité. Hélas, notre groupe n’a pas été entendu et la majorité municipale a quand même présenté et voté ces délibérations, tant décriées.

Fin janvier 2019, le préfet a demandé le retrait des deux délibérations, dans la mesure où elles ne respectent pas le cadre légal, obligeant ainsi la Maire à se déjuger. Cette requête du préfet a confirmé nos craintes.

– Pourquoi tant de précipitation de la part de madame la Maire ?

– La Maire veut-elle protéger quelqu’un en particulier ou des intérêts privés de telle sorte qu’elle a oublié le sens de l’intérêt général ? L’intérêt supérieur de Schiltigheim et des Schilikois !

À compter de cette date, la Maire dispose de deux mois pour revenir sur sa décision et se conformer aux recommandations du préfet. Nous espérons, cette fois-ci, qu’elle suive cette demande du préfet et défende l’intérêt des Schilikois, car au vu de sa position jusqu’ici, il est légitime de s’inquiéter et de se poser des questions en la matière.

La Maire et une partie de sa majorité, ont-il réellement la volonté de défendre l’intérêt supérieur des Schilikois ?

Ces inquiétudes et préoccupations, que nos concitoyens ont, peuvent être étendues aux autres dossiers d’urbanisme et notamment sur les promotions immobilières qui submergent la ville. Nous pensons notamment au projet Dinghof, mais aussi aux choix politiques qui ont entraîné aux aménagements des sites de Caddie et  des bâtiments jouxtant la Médiathèque.

Pour notre part, nous resterons attentifs et vigilants sur les tenants et aboutissants de ces différents dossiers, car nous sommes persuadés que la défense de l’intérêt général doit s’inscrire entièrement dans la légalité, que le préfet a pris soin de rappeler dans le dossier de l’ancienne mairie.

Groupe SCHILICK POUR TOUS  Tél : 06 85 42 46 97  E-mail : schilickpourtous@gmail.com

Site : www.schilickpourtous.com  Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Jean-Luc Muller, Dera Ratsiajetsinimaro

 

Mois de février 2019

Nous voulons plus de sécurité pour les Schilikois !

La sécurité des personnes et des biens sont mises à mal depuis l’entrée en exercice de la municipalité actuelle. L’augmentation des actes de vandalisme et de délinquance, lors des dernières semaines de l’année 2018 et du début de l’année 2019, vient confirmer ce constat. Cette atmosphère délétère accentue un vrai sentiment d’insécurité de la part de nos concitoyens et exige des réponses fortes et pressantes de la part de la municipalité.

Aucun secteur de Schiltigheim n’est épargné. En faisant un tour d’horizon du mois de décembre 2018, nous avons eu des incendies de voitures à l’intersection des rues de Rosheim et des Malteries, mais aussi à l’entrée du Marais. Des poubelles ont été renversées tout le long de la rue de la Glacière et des départs de feu arrêtés à temps. Les incivilités ont atteint leur paroxysme pendant la nuit du réveillon avec 11 voitures brûlées aux Écrivains, au Marais et sur le parking du Centre nautique, malgré un dispositif citoyen d’encadrement de qualité au niveau de ces secteurs de la ville.

– La municipalité ne peut pas être sourde à un point de ne pas entendre les demandes croissantes de sécurité de nos concitoyens !

– La municipalité ne peut pas être aveugle à un point de ne pas voir ces actes, qui vont à l’encontre de l’ordre républicain !

Après ces constats malheureux pour notre ville, il est pourtant possible d’améliorer la situation en prenant des mesures fortes et appropriées de la part de la mairie. Il ne s’agit pas d’être dans un « Tout répressif », mais bel et bien d’être dans un « Tout constructif ».

Concrètement, la municipalité pourrait doubler le nombre de policiers municipaux pour augmenter leur temps de présence dans les différents secteurs de la ville. Un meilleur quadrillage de la ville et davantage de proximité avec les habitants participeraient de la prévention de la délinquance et des incivilités.

Par ailleurs, la précédente majorité, dont nous faisions partie, a investi dans des radars, qui ne demandent qu’à être utilisés. De plus, la ville de Schiltigheim compte des caméras de vidéoprotection sur son territoire, qu’il faudrait exploiter  pour améliorer le quotidien de nos concitoyens.

En couplant les moyens humains et matériels, la municipalité pourrait améliorer la sécurité des Schilikois et par conséquent contribuer à un cadre de vie plus serein. Il suffit d’une volonté politique de la part de la Maire pour répondre aux préoccupations de nos concitoyens.

Groupe SCHILICK POUR TOUS

Tél : 06 85 42 46 97    E-mail : schilickpourtous@gmail.com  Site : www.schilickpourtous.com

Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Michèle Queva, Dera Ratsiajetsinimaro.

Mois de janvier 2019 

Nos meilleurs vœux de santé financière pour notre Ville ! 

Depuis l’installation du nouveau Conseil municipal, en avril 2018, les finances de la Ville se sont rapidement dégradées. Pour cette nouvelle année 2019, nous formulons nos meilleurs vœux à tous les Schilikois et nos vœux, notamment, de meilleure santé financière pour Schiltigheim.

En décembre 2017, nous laissions une situation financière saine avec plus de 10 millions d’euros de trésorerie. Un an après, cette trésorerie a fondu comme neige au soleil. Que s’est-il passé depuis ?

Une explosion des dépenses. Nous constatons une forte augmentation des dépenses courantes de l’ordre de 21%, soit 1,5 million d’euros de plus. Certaines de ces hausses étaient évitables comme la privatisation des services municipaux à travers l’externalisation par exemple. Une pratique coûteuse à double titre : pour les finances de la Ville avec 223 000 euros supplémentaires ; mais aussi pour les agents municipaux, qui perdent en compétence.

Par ailleurs, les dépenses d’investissement ne sont pas en reste. La Municipalité veut investir 9,6 millions d’euros pour une nouvelle École des arts, qui sera un gouffre financier pour la Ville. Bien sûr, nous souhaitons et soutenons, sans réserve, un accès à la culture pour tous les Schilikois. Mais est-ce une priorité pour les Schilikois, sachant que nous disposons déjà d’une telle école ?

En face, une baisse des recettes vient compliquer la situation. En effet, Les Halles du Scilt vont ramener 150 000 euros en moins pour la Ville, soit la moitié des prévisions. Il en va de même des horodateurs, qui rapporteront 130 000 euros de recettes, c’est-à-dire 15% en moins. Deux situations qui résultent de mauvais choix politiques.

Comment équilibrer la situation ?

Une hausse des impôts et un recours massif à l’emprunt seront les seules options qui s’offriront à la Municipalité. Des options dont se seraient bien passés nos concitoyens. En effet, les Schilikois devront payer la facture des choix inconsidérés de l’équipe actuelle en commençant par une hausse de 500 000 euros des impôts locaux en 2019.

Schiltigheim doit pouvoir bénéficier de finances saines. Pour ce faire, il faut stopper les dépenses superflues et les investissements à l’opposé des préoccupations de nos concitoyens. Pour notre part, nous resterons en permanence attentifs et vigilants à la gestion des deniers publics, les deniers des Schilikois.

Groupe SCHILICK POUR TOUS

Tél : 06 73 96 32 84    E-mail : schilickpourtous@gmail.com   Site : www.schilickpourtous.com

Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Michèle Queva, Dera Ratsiajetsinimaro.

Mois de décembre 2018 

Bilan des six mois :  les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent !

 Le bilan de ces six premiers mois de mandat s’impose par la mise en perspective des promesses de campagne avec les réalisations concrètes. Hélas, le constat est consternant sur les orientations politiques de la Municipalité.

À l’approche des fêtes de fin d’année, la sécurité est un véritable enjeu pour les Schilikois. Les nombreux incendies qui ont eu lieu cet été ainsi que ceux qui se sont déroulés au Marais lors de la nuit d’Halloween inquiètent nos concitoyens et les interrogent sur les dispositifs, qui vont être mis en place dans les prochains temps pour y remédier. Les incivilités et la délinquance nécessitent des réponses fortes, et non un constat naïf tel que le montre la majorité municipale.

Dans le projet DINGHOF, la Municipalité est en train de s’enliser entre atermoiement et inaction. A ce jour, Madame la Maire en est à espérer une issue favorable aux recours en justice intentés conjointement par une courageuse riveraine et notre conseiller municipal Christian BALL. C’est la seule possibilité pour reprendre la main dans ce dossier mal engagé. Comment peut-on être la Maire de Schiltigheim et être une simple spectatrice des projets, qui se déroulent dans la ville ?

Par ailleurs, on a assisté récemment au lever de rideau du nouveau quartier Fischer. La Maire a reconnu son opposition initiale à ce projet dans son discours inaugural, tout en s’attribuant tous les mérites des quelques avancées. Elle oublie simplement, que l’ensemble des inflexions obtenues sur ce projet ont été négociées en intégralité par l’association Col’Schick.

Les promesses pour nos écoliers sont aussi oubliées. Ainsi, une cantine et un espace d’accueil pour les activités périscolaires étaient prévus au niveau de la rue des Pompiers. Le budget nécessaire était voté et renouvelé lors du budget supplémentaire. Hélas, cinq mois plus tard ce projet est abandonné. Il faut croire que ce projet, dont devait bénéficier les enfants schilikois n‘est plus une priorité.

Que dire des horodateurs, qui trouvent subitement grâce aux yeux de la municipalité après avoir été tant décrié durant la campagne …

Au niveau de la Mairie, l’équipe actuelle envisage une politique d’externalisation à grande envergure aux dépens des agents municipaux. En effet, dans la plus grande discrétion, un marché d’externalisation du nettoyage de douze sites vient d’être lancé.  Une décision aux antipodes, des promesses de statu quo promis aux agents durant la campagne et encore dernièrement en commission technique.

En somme, l’apaisement relatif dans la ville correspond à l’inaction réelle de la majorité municipale. En effet, nous avons déjà évoqué dans les précédentes tribunes l’absence de vision de la Maire et de son équipe sur le plan urbanistique, la circulation, le stationnement, la sécurité, … bref, une réflexion générale sur Schiltigheim et des réponses concrètes sur les préoccupations quotidiennes des Schilikois sont nécessaires.

Malheureusement, Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent car la Maire et son équipe ne s’engagent sur rien, au grand dam des Schilikois, et se satisfont de gagner du temps jusqu’aux prochaines élections municipales. 

Groupe SCHILICK POUR TOUS

Tél : 06 73 96 32 84     E-mail : schilickpourtous@gmail.com   Site : www.schilickpourtous.com

Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Anne Meunier, Michèle Queva, Dera Ratsiajetsinimaro.

 

Mois de novembre 2018 

« Disparition de Sophie Le Tan : Face à l’horreur, la solidarité « 
En raison des événements récents et par respect pour la famille de Sophie et de ses proches, nous nous abstiendrons
de toute publication pour le mois de novembre.

Groupe SCHILICK POUR TOUS

Tél : 06 73 96 32 84    E-mail : schilickpourtous@gmail.com    Site : www.schilickpourtous.com

Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Patricia Huck, Françoise Klein, Anne Meunier, Michèle Queva, Dera Ratsiajetsinimaro.

 

 

 Octobre 2018Mois d’ octobre 2018 

Une rentrée de tous les changements ?    Rien n’est moins sûr !

Le mois de septembre a été occupé essentiellement par la rentrée scolaire des enfants et la reprise de leurs parents, dont nous sommes attentifs en tout point, et notamment sur la mise en œuvre de la nouvelle semaine de quatre jours et aux conséquences de la suppression d’une classe au sein de l’école maternelle Victor Hugo.

De son côté, la majorité municipale était en vacances et continue à l’être en ce mois d’octobre sur différents sujets de préoccupation des Schilikois.

Les Schilikois espéraient des changements radicaux depuis des mois et encore plus durant cette rentrée. Dommage, il n’y a aucun changement notable dans le quotidien de nos concitoyens.

Dans notre précédente tribune nous évoquions les choix urbanistiques, catastrophiques pour notre ville. Force est de constater que les orientations hasardeuses se manifestent aussi dans les domaines de la circulation et du stationnement.

La circulation et le stationnement préoccupent les Schilikois

Nous avons interpellé à plusieurs reprises la Maire pendant les réunions du conseil municipal concernant les difficultés de stationnement et de circulation à Schiltigheim. Pour ce faire, nous avons demandé que l’on supprime les horodateurs et qu’on les remplace par des zones bleues contrôlées. Le stationnement aurait été plus fluide et la circulation améliorée, à l’instar de Hœnheim ou d’Illkirch-Graffenstaden. Cette requête est d’autant plus justifiée qu’elle correspond à un point du programme de campagne de la majorité municipale.

Le maintien des horodateurs, reniement d’une promesse de campagne, est un déni du bon sens, car il pénalise les habitants et les commerçants schilikois.

Nous ne sommes pas au bout de nos peines quant à la politique de circulation de la Maire. En reportant d’un an les travaux au niveau de la rue de la Glacière, elle met en danger les personnes qui empruntent quotidiennement cette rue. Les pylônes jalonnent la rue, bloquent les trottoirs et obligent les gens, notamment les personnes en situation de handicap moteur, à marcher sur la chaussée.

La propreté n’est pas en reste sur l’espace public, les exemples sont légion. Nous en citerons un pour illustrer la situation : la rue Léo Lagrange. Il est manifeste qu’il faudrait élaguer l’entrée de cette rue. Malgré différentes relances, rien n’a été fait à ce jour.

Aujourd’hui, les tergiversations et la politique indécise de la Maire ne permettent pas de comprendre clairement les orientations qu’elle veut donner à notre ville. Les reports quasi-systématiques des décisions importantes, l’absence de vision d’ensemble se font sentir sur ses choix en matière de stationnement et de circulation.

Que peut-on attendre d’une majorité, qui se satisfait uniquement d’une gestion des affaires courantes ?

Groupe SCHILICK POUR TOUS

Tél : 06 73 96 32 84    E-mail : schilickpourtous@gmail.com    Site : www.schilickpourtous.com

Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Gwenaël Jaouen, Françoise Klein, Anne Meunier, Michèle Queva, Dera Ratsiajetsinimaro.

Septembre 2019

Mois de septembre 2018

Hommage à Bernadette Wahl : une élue exemplaire et engagée

Bernadette Wahl ancienne adjointe au maire et présidente du foyer moderne de Schiltigheim, de 2008 à 2014, est décédée au mois de juillet dernier. Nous voulons exprimer à ses proches ainsi qu’à tous les Schilikois, notre profond respect pour son parcours qui fut exemplaire.

Un parcours voué au service de nos concitoyens et en particulier aux plus vulnérables d’entre nous : les personnes en situation de handicap. Un combat qu’elle a mené au niveau local mais aussi national, lui valant la reconnaissance de la Nation. Schiltigheim lui doit, notamment, la charte du handicap en novembre 2008.

Nous tenons à lui rendre hommage en saluant sa mémoire et son engagement.

Absence de vision urbanistique pour Schiltigheim

Le changement dans la continuité pourrait être le slogan de la nouvelle majorité municipale. Depuis son arrivée aux commandes de la Ville, en avril dernier, cette majorité oublie ses promesses de campagne en poursuivant la même politique que son prédécesseur, notamment en matière d’urbanisme.

La médiathèque illustre cette situation. Le nombre de logements prévus dans le projet précédent sera maintenu, voire revu à la hausse. En effet, 130 appartements au moins verront le jour sur le site. Pourtant, il était encore possible, jusqu’à peu, de préempter le terrain et d’envisager un projet alternatif pour éviter la surdensification de ce quartier.

Un autre exemple, l’urbanisation du site Fischer. Le nombre de logements sera revu à la baisse tout en gardant la même densité de l’habitat. Il est prévu, sur ce site, à horizon 2020, l’installation d’un cinéma MK2 de neuf salles. A-t-on réfléchi aux places de stationnement nécessaires et aux difficultés de circulation ?

Les exemples sont nombreux  en matière d’urbanisme : Dinghof, Caddie, Istra, etc.

Aujourd’hui, les projets sont reconduits dans leur intégralité, sans aucune remise en cause. Pourtant, les Schilikois se sont prononcés clairement pour une autre politique urbanistique.

Nous sommes en droit de nous interroger sur les convictions d’une maire écologiste qui poursuit la politique de bétonisation, à outrance, de son prédécesseur.

Groupe SCHILICK POUR TOUS    Tél : 06 73 96 32 84    E-mail : schilickpourtous@gmail.com     Site : www.schilickpourtous.com

Vos élus : Christian Ball, Sylvie Gil-Barea, Gwenaël Jaouen, Françoise Klein, Anne Meunier, Michèle Queva, Dera Ratsiajetsinimaro.

Mois de juin, juillet et août 2018   

Les symboles ont un sens pour l’ensemble des Schilikois

La commémoration du 08 mai a été des plus singulières à Schiltigheim. Entre les applaudissements incongrus ponctuant discours et chant, ainsi qu’une cérémonie parallèle organisée par un syndicat, nous étions aux antipodes de la solennité et de la gravité qu’exigeait ce moment de recueillement.

Pour la première fois en 73 ans, nous assistions à deux célébrations de nature différente : l’une d’un syndicat et l’autre de la Mairie. Notre désarroi fut grand quand nous avons vu la CGT organisant sa propre commémoration avec le soutien officiel de nombreux élus de la ville de Schiltigheim à la stèle de la Résistance, tout en empiétant sur la cérémonie officielle.

  • Comment peut-on accepter qu’une organisation syndicale s’approprie notre mémoire collective ?
  • Comment peut-on accepter que des élus de la République soient partie prenante d’une telle démarche ?
  • Comment peut-on accepter que madame la Maire de Schiltigheim puisse cautionner une telle pratique ?

En lieu et  place de la Nation reconnaissante envers ses morts, à Schiltigheim en 2018, nous avons eu droit, à notre grand regret, à la CGT reconnaissante qui honore les siens. La collusion manifeste entre certains élus et un syndicat est déconcertante et interpelle nos concitoyens.

S’agit-il d’amateurisme de la part de la majorité municipale ou d’une stratégie délibérée consistant à fouler au pied la tradition républicaine, à laquelle les Schilikois sont attachés ?

Les réalités ont aussi un sens pour nos concitoyens

Depuis l’installation de la nouvelle majorité aux commandes de la Ville, nous avons malheureusement assisté à de nombreux incendies à travers Schiltigheim. Quatre incendies plus exactement sur la friche ISTRA et les garages attenants au DINGHOF. Hélas pour nos concitoyens !

Certes, nous n’imputons pas la responsabilité de ces incendies à l’actuelle majorité, mais l’actualité brûlante nous a donné raison. En effet, dans notre précédente tribune, nous pointions du doigt l’absence d’un adjoint en charge de la sécurité.

Il est plus qu’urgent de prendre en considération les préoccupations des Schilikois et d’y apporter des réponses, d’autant plus que la Maire a nommé 18 conseillers délégués en plus des 11 adjoints. L’un d’entre eux aurait pu être en charge de la sécurité. Il n’en est rien. Pourtant, ce serait un symbole fort à envoyer aux habitants.

Malgré de vraies inquiétudes de notre part sur la sécurité des Schilikois, nous saluons la poursuite de la fête des voisins cette année. Une initiative lancée sous la précédente mandature, et dont nous souhaitons la continuité.

Le contraste saisissant entre ces deux réalités, qui cohabitent dans notre ville, nous incite à être vigilants d’une part et à espérer davantage de sécurité et de convivialité, d’autre part, pour tous les Schilikois.

Groupe SCHILICK POUR TOUS  Tél : 06 73 96 32 84   E-mail : Schilickpourtous@gmail.com

Vos élus : Christian Ball, Fabien Bresson, Ahmed Farès, Sylvie Gil-Barea, Gwenaël Jaouen, Françoise Klein, Anne Meunier, Michèle Queva, Dera Ratsiajetsinimaro.

Mois de mai 2018

Nous attendons du Maire de Schiltigheim qu’il soit respectueux de tous

En démissionnant collectivement en janvier dernier, nous avons voulu rendre la parole aux Schilikois. Les 08 et 15 avril 2018, ils se sont exprimés après une campagne qui s’est révélée des plus âpres. Nous tenons à remercier personnellement chaque électeur pour avoir exercé son droit de vote, tout en s’acquittant de son devoir citoyen.

À présent, nous avons un conseil municipal renouvelé pour les deux prochaines années. Dans cette optique, nous attendons du Maire de Schiltigheim qu’il soit respectueux de tous.

Respectueux des Schilikois, même s’ils expriment des opinions et des positions divergentes de celles du Maire.

Respectueux des agents de notre commune, qui font un travail formidable au service des Schilikois tout au long de l’année.

Respectueux de l’opposition, car la 3ème ville du Bas-Rhin mérite des débats contradictoires apaisés et surtout à la hauteur du mandat, qui a été confié par nos concitoyens.

Malgré les différences politiques évidentes qui existent entre nous, nous avons toujours pu discuter de manière sereine, respectueuse et cordiale jusqu’ici. Nous formulons le vœu que cette attitude se prolonge durant les deux ans, qui nous séparent des prochaines échéances municipales.

Nous serons une opposition vigilante, responsable et constructive

Pour notre part, nous incarnerons au quotidien la voix de ces milliers de Schilikois, qui nous ont fait confiance et de tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans les nouvelles orientations politiques actuelles. À ce titre, nous serons une opposition vigilante, responsable et constructive.

Vigilante : nous veillerons au respect de la parole donnée, notamment à la réalisation des engagements de campagne de la nouvelle majorité. Nous serons particulièrement vigilants sur les avancées du tram, sur la rénovation du quartier des Écrivains, et pour nos enfants, pour la mise en place d’une cantine gratuite.

Responsable : nous suivrons de près la bonne santé financière de notre ville, issue d’un processus responsable, engagé en 2014. Nous n’hésiterons pas à alerter nos concitoyens et les différents responsables en cas de dérive en la matière.

 Constructive : nous sommes et serons toujours une force de proposition. D’ailleurs, à notre grand étonnement, il n’y a pas de délégation d’adjoint en charge de la sécurité. N’est-ce pas un des principaux sujets de préoccupation des Schilikois ? Et donc de mériter un traitement à la hauteur des inquiétudes de nos concitoyens ?

En tout cas, notre priorité est le quotidien des Schilikois ! À cette fin, nous serons leurs relais et leurs porte-paroles de tous les instants.

Groupe SCHILICK POUR TOUS    Tél : 06 73 96 32 84     E-mail : Schilickpourtous@gmail.com

Vos élus : Christian Ball, Fabien Bresson, Ahmed Farès, Sylvie Gil-Barea, Gwenaël Jaouen, Françoise Klein, Anne Meunier, Michèle Queva, Dera Ratsiajetsinimaro.