06.85.42.46.97
schilickpourtous@gmail.com

Conseil municipal du 22 septembre 2020

Intervention sur le point 6 – Rapport relatif à l’emploi des travailleurs handicapés par Christian Ball

Mme la maire, chers collègues,

Ce rapport montre que la ville de Schiltigheim dépasse largement le seuil légal de 6% depuis de nombreuses années en se maintenant à un niveau correct aux alentours d’une dizaine de pourcent de travailleurs en situation de handicap.

Pour notre Ville, qui a l’honneur d’accueillir notamment l’AAPEI, nous devons aller plus loin dans les mesures d’accompagnement de ce personnel, qui nécessite une attention particulière. Il faut que la Ville de Schiltigheim crée les conditions pour leur facilité les déplacements dans les bâtiments et espaces publics.

D’ailleurs, je saisis cette occasion pour élargir le débat sur l’accès des personnes en situation de handicap dans notre ville. Lorsque je croise Audrey ou Gérard, des Schilikois à mobilité réduite, qui traversent Schiltigheim dans leurs fauteuils roulants, ils me racontent le parcours du combattant auquel ils sont soumis à chaque fois qu’ils veulent se rendre, tout simplement, au centre de la ville.

Lorsque je rencontre Alexandre non-voyant devant le feu rouge, route de Bischwiller, il me dit / Mais quand est-ce que nos feux tricolores seront aménagés pour nous.

Je profite de cette délibération, et de la période où vous êtes en pleine préparation budgétaire, pour vous proposer de rajouter lors du prochain budget, la création d’une  AP/CP, une autorisation de programme, incluant les investissements nécessaires pour rendre notre ville accessible à tous.

Je vous remercie.

Intervention sur le point 8 – Subvention aux associations à caractère social par Christian Ball

Mme la maire, chers collègues,

Vous avez fait le choix d’augmenter ces montants de manière importantes et nous partageons cette décision. Les sommes restent tout à fait correctes.

J’ai d’ailleurs eu l’occasion d’apporter mon soutien à cette force vive, que sont les associations, lors de ma visite au Village des associations organisé ce week-end à la Citadelle. J’aimerais simplement faire un zoom sur l’une d’entre elles.

Associations SOS Femmes Solidarité qui accompagnent des femmes victime de violences. A Schiltigheim, ce sont plus de 10 femmes chaque année qui doivent être protégées suite aux violences, dont elles sont victimes.

Cette première subvention est un geste important.

Intervention sur le point 11 – Allocation d’une subvention à l’association & maison d’édition « un bout de chemin » par Françoise Klein

Mme la maire, chers collègues,

Bien entendu, notre groupe votera cette subvention pour l’association et maison d’édition « Un bout de chemin ».

Comme vous le savez, nous avons toujours soutenu les associations à vocation mémorielle et en particulier celles qui entretiennent la mémoire et l’histoire de notre belle région, l’Alsace. Pour preuve, Nous avons aussi apporté notre soutien quand une association de même nature – l’association AERIA pour mémoire – a fait une démarche auprès de notre municipalité, et dont la délibération là concernant a été présentée lors du Conseil Municipal du 22 Octobre dernier.

Par ailleurs, permettez-moi, madame la maire, chers collègues, de profiter de cette prise de parole pour revenir sur les événements, qui se sont déroulés récemment à Ouradour-sur-Glane. Nous sommes indignés, et c’est peu de le dire, par les graffitis apposés sur la devanture du musée à l’entrée du village. C’est intolérable, car il s’agit d’une insulte à la mémoire des victimes et par conséquent nous la condamnons.

Ce genre de comportement, nous interpelle, mais aussi nous incite encore plus à soutenir ceux qui s’investissent et font les efforts nécessaires pour entretenir notre mémoire et à transmettre notre histoire.

Intervention sur le point 12 – Allocation d’une subvention exceptionnelle à l’association ALTERNATIBA par Christian Ball

Mme la maire, chers collègues,

Pour deux raisons nous ne pouvons pas votés pour cette subvention.

La première administrative : Une fois de plus vous nous proposez une subvention pour une manifestation qui est passée. Le conseil municipal n’est pas simplement une chambre d’enregistrement à votre bon vouloir.

La seconde est bien plus grave.

Chacun d’entre a pris conscience aujourd’hui de la nécessité d’intervenir sur le dérèglement du notre climat. Chacun d’entre nous intervient à sa manière, à son rythme et avec ses contraintes et ses moyens.

Pour notre groupe, Schilick pour tous, soutenir de telles actions incombe aussi à une municipalité. J’étais personnellement samedi après-midi à une formation donnée dans le cadre du Village des associations par l’association O déchets.

Par contre soutenir, une association qui prônent : la désobéissance civique sur son site. Dont les membres ont déjà été condamnés à plusieurs reprises pour des actions extrêmes, nous ne pouvons vous suivre.

Quel qu’il soit, l’extrémisme doit être combattu.

Intervention sur le point 14 – Contrat de ville : programmation 2020 par Françoise Klein

Mme la maire, chers collègues,

Bien sûr nous voterons pour cette participation de la municipalité au profit des associations et des différents acteurs du vivre-ensemble dans les Quartiers prioritaires de la Ville (QPV).

Ce qui nous dérange par contre, c’était la méthode appliquée pour la présentation des subventions en commission. Certes, l’adjointe concernée s’est engagée à rectifier le tir et nous saluons cette prise en compte de notre remarque.

Il n’empêche, je me permets de rappeler la règle pour qu’elle soit actée de manière intangible dans le procès-verbal. En effet, il est d’usage qu’en commission on présente les demandes de subvention des associations, notamment le montant demandé et les actions menées sur notre territoire. Ce qui permet à la commission d’apprécier le bien-fondé d’une demande avant qu’elle ne se prononce sur le montant à attribuer et qui, bien évidemment, fait ensuite l’objet d’une proposition en séance plénière du Conseil municipal. Ce processus n’a pas été respecté pour cette délibération et nous le regrettons.

Nous espérons que cette règle soit respectée à l’avenir pour qu’on ne vide pas les commissions de leur raison d’être et pour qu’elles ne deviennent des chambres d’enregistrement comme c’est le cas du Conseil municipal ces derniers temps.

 Intervention sur le point 18 – Adhésion à l’association conservatoire de France-Culture par Christian Ball

Mme la maire, chers collègues,

Après les 15 € d’adhésion pour l’Agence Culturelle du GRAND-EST, voici 300 € sur 2 ans pour cette association. Nous n’allons pas rechigner sur une telle somme. Par contre, nous espérons que cela va permettre enfin d’avoir un jour à Schiltigheim un programme culturel digne de ce nom… Un programme culturel pour les Schilikois.

Intervention sur le point 20 – Lancement de la procédure de concours de maîtrise d’œuvre privée consécutive à l’opération de travaux relatifs à la reconstruction, la rénovation et l’agrandissement de l’école maternelle Victor Hugo pour la création d’un groupe scolaire par Christian Ball

Mme la maire, chers collègues,

Le groupe Schilick pour tous a toujours été très clair sur ce dossier. Nous ne souhaitons pas de groupe scolaire à cet endroit.

Nous souhaitons qu’il puisse y avoir davantage de mixité. C’est d’ailleurs l’un des critères de l’ANRU.

Avec la création de ce groupe scolaire dans le quartier des Écrivains, un enfant fera sa maternelle et son école élémentaire dans ses lieux. S’il poursuit au collège Lamartine, il aura fait une grande partie de sa scolarité dans le quartier. Où est la mixité voulue et souhaitée dans ce cas ? Au lieu d’une amélioration légitime des conditions d’instruction, votre choix madame la maire contribue à maintenir certains Schilikois dans une « forme de ghetto ».

À notre avis, Nous devons profiter de l’ANRU et des différentes rénovations, qui touchent notamment les « quartiers ouest » pour ouvrir le champ des possibles pour les enfants de ce quartier.

Nous voterons donc contre cette délibération.

Intervention sur le point 21 – Autorisation d’urbanisme pour des travaux de renforcement au 37 rue d’Adelshoffen par Christian Ball

Mme la maire, chers collègues,

Lors de l’Assemblée générale de l’Association des riverains du Dinghof nous avons été interpellés car les 1500 € dues par la Ville à l’association, suite au dernier jugement, n’ont pas toujours été versées.

1500 € c’est beaucoup d’argent pour cette association qui défend avec enthousiasme et persévérance depuis plus de 5 ans le patrimoine de notre ville. Suite à notre intervention le nécessaire devrait être fait dans les tous prochains jours. Nous attendons de votre part davantage de sérieux dans le suivi de ce dossier.

Intervention sur le point 22 – Adoption du nouveau règlement intérieur applicable aux jardins familiaux gérés par la commune par Françoise Klein

Mme la maire, chers collègues,

C’est une bonne chose d’instaurer un nouveau règlement intérieur applicables aux Jardins Familiaux gérés par la commune.

Pour rappel, le dernier règlement intérieur date de Novembre 2010.

Toutefois, en comparant les deux règlements j’ai plusieurs questions à vous poser, à savoir :

  • Article 1:
    • Pourquoi n’y a-t-il plus de cas spécifiques ? Pour mémoire, les seules exceptions étaient pour les agents ou anciens agents de la ville même s’ils n’habitent pas à Schiltigheim.
    • Il serait dommage que ces personnes ne puissent plus avoir accès à un jardin, et cela serait une régression.
  • Article 2:
    • Pour la location l’état des lieux, ainsi que pour tous les documents à remplir, ne serait-il pas judicieux de faire signer tous ces papiers en Mairie ? Il serait peut-être bon de le rajouter au règlement.
  • Article 6.8:

Cette article concerne la gloriette. En effet, dans l’ancien règlement il était possible avec bien entendu l’autorisation de la ville que le locataire pouvait y construire une gloriette avec le plan qui était joint. Quand est-il ? Est-ce que c’est volontairement que cela a été abandonnée pour avoir partout les mêmes gloriettes ?

Intervention sur le point 25 – Conclusion d’un bail emphytéotique avec l’association « Mon école » pour l’aménagement de l’école la Mosaïque dans l’ancien presbytère sis  17 rue principale par Christian Ball

Mme la maire, chers collègues,

Pour la forme et pour se détendre un peu, je souhaite pour commencer porter votre attention sur l’orthographe d’emphytéotique qui ne prend pas de H après le t.

En effet, le mot vient bien du latin emphyteusis (implantation)  et non du grec Théos (divinité).

Plus sérieusement, notre position n’a pas évolué depuis la désaffectation validée par la délibération de janvier 2019.

Cet ancien presbytère n’est pas le lieu adéquat pour implanter une école. L’endroit est inapproprié et engendrera de nombreux désagréments pour les riverains.

Mas au-delà de cette position, qui est invariablement la nôtre, nous sommes inquiets sur l’équilibre budgétaire.

En effet, le budget prévisionnel présenté montre des incohérences et des fragilités. Si le solde affiché est positif, il est loin de laisser une grande marge de manœuvre. Lorsqu’on regarde deux lignes de plus près, on peut s’apercevoir que les montants inscrits ne correspondent pas à la réalité.

Prenons la ligne : « Loyer et charges » 10 000 €. Première incohérence, car nous savons au préalable que la redevance sans les charges annexes s’élève à 13 500 €.

Puis, la ligne « assurance » qui est à 700 €. Ce montant correspond à la somme qu’il paye actuellement pour un local bien plus petit. Donc il faudrait réévaluer le coût de l’assurance à la hausse pour coller à la réalité.

Des remarques de cette nature peuvent être multipliées dans le reste du budget, que vous annoncez. Je voulais juste attirer votre attention sur la fragilité de celui-ci tel qu’il est présenté.

Cette situation n’est pas sérieuse, il y a deux ans , je vous avertissais sur les difficultés à atteindre l’équilibre financier pour le Pixel Muséum, vous avez vu la suite…

Nous ne pouvons pas souhaiter un même dénouement pour cette école, que nous avons accueillie en 2016 à Schiltigheim.

Intervention sur le point 26 – Approbation du dispositif d’exonération des redevances d’occupation du domaine public pour les droits de terrasse pour l’année 2020 par Christian Ball

Mme la maire, chers collègues,

Nous saluons cette décision qui est un véritable soutien à notre commerce local.

Par contre, si la ville fait des efforts, certains commerçants doivent également en faire.

Le Bar D’El, route d’Hausbergen, ne joue clairement pas le jeu.

Terrasse sans limite, véhicules stationnés sur la piste cyclable, agression verbale de clients sur les vélos ou les piétons. Cette situation ne peut plus perdurer.

Je compte sur vous et sur notre Police municipale afin que ce lieu soit à nouveau fréquentable.

Intervention sur le point 27 – Ajustement du programme : Projets sur l’espace public de l’année 2020, Voirie, Signalisation, Ouvrages d’Art, Eau et assainissement par Christian Ball

Mme la maire, chers collègues,

Tel que je l’ai fait à l’Eurométropole je ne peux pas approuver le projet de liaison cyclable Avenue du Gal de Gaulle.

La méthode : Une réunion publique d’information 72h avant le début des travaux – pour débuter le week-end du 15 août … on a déjà fait mieux dans le domaine de la démocratie participative !

Aucune information à l’adresse des commerçants. Pire, aucune concertation avec les riverains, qui sont d’ailleurs venu le dire lors de cette fameuse réunion en plein milieu du mois d’août.

La mise en place de cette bande cyclable n’a aucune logique technique ou pratique ; Il s’agit d’une liaison cyclable dangereuse …

Un mois après sa mise en place, les riverains râlent, les commerçants sont furieux et les cyclistes roulent sur les trottoirs, car les véhicules des clients de nos commerces sont logiquement sur la bande cyclable ;

Vous ne l’avouerez jamais … mais ce qui devait être une bonne idée est devenu un réel fiasco.

Heureusement que lors de votre réponse à l’Eurométropole vous avez désigné  le coupable … le 1er adjoint présent lors de vos vacances ! Ça me rappelle quelque chose …

Intervention sur le point 31 – Communication sur les conséquences de la crise sanitaire pour le budget municipal par Françoise Klein

Mme la maire, chers collègues,

En ce qui concerne la distribution des masques, il faut bien dire que ce n’était pas une réussite de votre part. En effet, plusieurs de nos concitoyens n’ont jamais eu de masques à ce jour.

Pourriez-vous nous éclairer à ce sujet ? Sur les raisons d’une telle situation ?

Par ailleurs, les livraisons des deux lots de masques ont pris du retard, surtout la deuxième prévue fin mai, où le retard était considérable. À ce jour, certains Schilikois attendent toujours leurs masques.

En effet, Le choix de votre municipalité est regrettable car l’acheminement choisi par voie postale a sûrement entraîné des coûts importants pour la Ville et des retards manifestes au niveau des livraisons.

Il aurait été plus judicieux de distribuer ces masques par les bénévoles de nos associations ce qui aurait été une véritable marque de confiance à leur égard. Avec eux, la distribution aurait été faite bien plus rapidement et nos concitoyens auraient tous eu des masques.

Il faut se rendre à l’évidence, ce fut une mauvaise décision et un mauvais choix politique.

Merci de votre attention

Intervention sur le point 32 – Communication concernant la réalisation d’un emprunt destiné au financement des investissements prévus par le budget par Christian Ball

Mme la maire, chers collègues,

Il faut bien donner un petit peu de travail à l’AGENCE France LOCAL si déjà elle nous revient si cher !

Plus sérieusement, si le taux et les conditions de ce prêt sont bons, il ne faut pas oublier les frais liés à leur obtention, à savoir l’adhésion à cette agence. Pour rappel : 124 5000 € sur 3 ans soit 41 500 € pour cette année.

Quand on sait que nous payerons 132 000 € d’intérêts sur 15 ans pour ce prêt … Les 124 000 € sont loin d’être anodins !!!

Intervention sur le point 34 – Motion conjointe des groupes du conseil municipal « Pour un cadencement à 15 mn des trains circulant de Strasbourg à Herrlisheim et desservant la gare de Bischheim-Schiltigheim par Christian Ball

Mme la maire, chers collègues,

Je souhaite avant tout remercier le collectif « Mon train j’y tiens » à l’initiative non seulement de cette démarche, mais qui a aussi eu la bonne idée d’associer l’ensemble de l’opposition à sa rédaction, et bien sûr à la réflexion préalable à celle-ci.

Il est bien dommage qu’aucun des 32 élus de la majorité a été présent, vous madame la maire compris. En effet, je salue l’effort de présence de votre directeur de cabinet, à qui je reconnais bien des qualités, mais qui ne dispose pas des prérogatives de décision d’un élu.

Je suis surtout déçu au nom du collectif « Mon train j’y tiens », qui a fait l’objet de votre mépris collectif.

Malgré tout, L’important est que nous avancions sur le sujet.

Sachez que je les ai mis en relation avec les maires de Bischheim et de Hoenheim qui sont prêts à les rencontrer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *